skip to content

L'Autrichien Woergoetter brise la domination slovène en saut à ski masculin

L'Autriche a remporté l'or au saut à ski individuel masculin à Lausanne 2020, déniant à la Slovénie sa troisième médaille d'or consécutive aux JOJ dans cette épreuve.


Mais ce fut une course serrée au Centre nordique Les Tuffes dimanche avec Marco Woergoetter (AUT) qui a battu Mark Hafnar (SLO) par seulement 10,6 points après deux sauts pour remporter la victoire.

"C'est une sensation extraordinaire quand on fait un bon saut", a déclaré Woergoetter, qui a déjà remporté cinq victoires cette saison sur le circuit de la Coupe des Alpes - une série de développement senior organisée par la Fédération Internationale de Ski (FIS).

"Ce n'est pas toujours facile de faire de l'entraînement une compétition, mais je me suis senti bien toute la semaine", a-t-il déclaré.

Marco Woergoetter OIS

Le fait qu'il partage sa chambre avec son coéquipier David Haagen (AUT), qui a obtenu la médaille de bronze a été bénéfique.

"Je suis vraiment heureux d'être sur le podium avec David, c'est génial."

Ce fut un moment particulièrement émouvant pour Haagen, dont le père est décédé il y a deux semaines.

OIS

"Je dédie cette médaille à mon père", a déclaré le jeune homme de 17 ans. "Ça n'a pas été la période la plus facile ces derniers jours, mais je suis heureux d'avoir pu obtenir une médaille pour lui. Il a toujours été là pour moi.

"Je savais que je pouvais gagner avec mes meilleurs sauts, mais le saut à ski n'est pas la première chose à laquelle je pense quand j'arrive en haut de la piste."

La mère et les frères de Haagen arrivent à Lausanne mardi pour le soutenir dans l'épreuve du combiné nordique par équipe mixte.

David Haagen OIS

Pour Hafnar, la fin de la course en or de la Slovénie après les victoires aux JOJ d'Innsbruck 2012 et de Lillehammer 2016 n'était pas trop préoccupante.

"Je suis absolument ravi de la médaille d'argent", a-t-il déclaré, avant de révéler la grande passion pour ce sport dans son pays. "C'est vrai que nous vivons et respirons le saut à ski.

Mark Hafnar OIS

"J'ai commencé à l'âge de cinq ans, j'aurais commencé plus tôt mais ma mère ne m'a pas laissé faire. J'ai toujours adoré ce sport depuis et je l'aime toujours maintenant."

Avec deux victoires en Coupe des Alpes déjà cette saison et maintenant une médaille d'argent aux JOJ, l'avenir sportif semble prometteur pour Hafnar et la Slovénie.

"C'est le deuxième sport le plus populaire après le football", a déclaré Jernej Damjan, quadruple sauteur à ski olympique slovène et athlète modèle des JOJ. "Il y a tellement d'enfants qui sautent, alors bien sûr nous en avons beaucoup de bons."

back to top En