skip to content
Getty Images
Date
16 févr. 2018
Tags
Ski alpin, , PyeongChang 2018, Actualités Olympiques
PyeongChang 2018

L’Autrichien Matthias Mayer s’offre l’or du Super G

Disputé au lendemain de la descente, le Super G du ski alpin a offert un spectacle somptueux sur la piste de Jeongseon à PyeongChang. Alors que tout le monde s’attendait à un retour des Norvégiens aux avant-postes, c’est le champion olympique de descente à Sotchi 2014, l’Autrichien Matthias Mayer, qui s’est montré le meilleur sur ce parcours vallonné. Il devance deux des médaillés de la veille en descente, le Suisse Beat Feuz et le Norvégien Kjetil Jansrud.


Matthias Mayer est vraiment un héros olympique. L’Autrichien s’était révélé en remportant à la surprise générale la descente de Sotchi alors qu’il n’avait encore jamais gagné en Coupe du Monde. En 2018, il a mal débuté la compétition en chutant lourdement lors du slalom du combiné alpin et balayant quelques officiels sur son passage. Incertain pour la descente de jeudi, il s’était tout de même engagé, terminant à une honorable 9e place. Mais vendredi, sous le beau soleil de Jeongseon, il a déroulé son ski à la perfection, réussissant à emmener énormément de vitesse dans la partie médiane de la piste. Sa technique d’école lui a permis d’absorber magnifiquement tous les mouvements de terrain et il signe le meilleur temps du jour en 1.24.44. 

Men's Super-G Getty Images
Blessé à la hanche en combine

« C’est un moment spécial pour moi. Surtout quand je pense aux derniers jours, » a-t-il expliqué. « J’ai dû beaucoup travailler avec le kiné pour soigner ma hanche blessée. Mais aujourd’hui je n’ai pas pensé à la blessure. Quand j’ai effectué le dernier saut, je savais que j’avais réussi un bon run. C’est pour ça que j’ai poussé sur les deux dernières portes et quand j’ai vu du vert sur le tableau, » c’était incroyable. » 

Men's Super-G Getty Images

Médaillé de bronze lors de la descente, le Suisse Beat Feuz signe encore une belle performance et termine à la deuxième place à 13 centièmes de l’Autrichien: « C’était un bon run sur un parcours difficile. Cela me fait d’autant plus plaisir que c’est une discipline où je n’étais vraiment pas favori ». Quant à Kjetil Jansrud, médaillé d’argent la veille, il se retrouve cette fois en troisième position à 18 centièmes du vainqueur. « Je suis très fier d’être sur un podium aussi fort avec Matthias et Beat, a-t-il dit.

Jansrud rejoint Tomba et Kjus

Avec cette troisième place, il remporte une cinquième médaille olympique rejoignant ainsi Alberto Tomba et son compatriote Lasse Kjus. « C’est énorme d’être mentionné dans la même phrase que ces deux grands noms. Ils étaient tous les deux mes idoles de jeunesse. » Seuls Bode Miller et Kjetil Andre Aamodt ont fait mieux avec respectivement 6 et 8 médailles.

La très belle performance du jour est à mettre à l’actif du Français Blaise Giezendanner, de Chamonix, qui a pu longtemps croire à la médaille mais qui termine finalement quatrième, le meilleur résultat de sa carrière, lui qui n’avait jamais fait mieux que 8eme en Coupe du Monde, précisément ici même à Jeongseong en 2016, lors des courses préolympiques.

Getty Images
back to top En