skip to content
Date
12 oct. 2004
Tags
Actu CIO , Communiqué de presse

L'audience télévisée mondiale des Jeux de 2004 à Athènes a battu tous les records


Lors de la 15e édition de Sportel, le rendez-vous international du sport et de la télévision, le président du Comité International Olympique (CIO), Jacques Rogge, a annoncé que l'audience télévisée des Jeux Olympiques de 2004 à Athènes avait battu tous les records. Dans son discours aux représentants du milieu sportif et de la télévision réunis à Monaco, M. Rogge a confirmé qu'avec plus de 300 chaînes de télévision dans 220 pays et territoires, diffusant 35000 heures des Jeux Olympiques (2000 heures par jour), 3,9 milliards de personnes ayant accès aux images des Jeux et une hausse spectaculaire de la couverture en direct ainsi qu'aux heures de grande écoute, il s'agit là de la plus importante retransmission des Jeux Olympiques jamais réalisée.

 

La popularité de la diffusion des Jeux de 2004 à Athènes a atteint de nouveaux records:

(tous les chiffres proviennent d'une enquête mondiale menée par l'institut Sports Marketing Surveys (SMS) pour le compte du CIO).

 

- 3,9 milliards de personnes ont pu suivre les Jeux de 2004 à Athènes, contre 3,6 milliards à Sydney en 2000;

- 35000 heures ont été consacrées aux Jeux d'Athènes contre 20000 pour Barcelone en 1992, 25000 pour Atlanta en 1996 et 29600 pour Sydney en 2000, soit une augmentation de 27%;

- la couverture en direct est montée en flèche, avec plus de la moitié des diffuseurs mondiaux retransmettant en direct 4000 heures de compétitions sportives;

- la couverture aux heures de grande écoute a augmenté de 55% par rapport à Sydney;

- globalement, chaque téléspectateur a regardé plus de 12 heures des Jeux;

- des hausses significatives de la couverture et des heures d'audience ont été enregistrées en Amérique centrale et du Sud ainsi qu'en Asie, en dépit du décalage horaire défavorable;

- un choix plus vaste et une couverture plus large des sports étaient offerts au téléspectateur, avec plusieurs chaînes satellites et câblées diffusant les Jeux 24 heures sur 24;

- une augmentation du nombre de partenaires de diffusion affectant leurs chaînes à une couverture en continue des Jeux Olympiques a également été enregistrée;

- la retransmission des Jeux de 2004 à Athènes a également vu des premières technologiques, des diffuseurs de certains pays proposant des contenus vidéo sur Internet ou des sites web consacrés aux Jeux Olympiques, ainsi que les temps forts des Jeux Olympiques sur téléphones mobiles grâce à la technologie 3G. Pour la première fois dans l'histoire des Jeux d'été, le diffuseur hôte proposait une couverture télévisée à haute définition.



Dans son discours, le président du CIO a déclaré: "Athènes est devenue la nouvelle référence avec la plus forte audience jamais enregistrée, des images d'une qualité exceptionnelle, une couverture accrue des sports, de nouvelles technologies et, je suis ravi de le dire, une très grande satisfaction de nos partenaires de diffusion détenteurs de droits."

 

Le président du CIO a également rappelé les principes de la stratégie de diffusion du CIO en ces termes: "Le CIO a deux principes clés: premièrement, atteindre la plus large audience possible, d'où l'accent mis sur la retransmission par des chaînes de télévision gratuites; et deuxièmement, assurer un processus de négociation ouvert, équitable et transparent. Nous espérons que ces principes garantiront le même succès pour les futures éditions des Jeux Olympiques."

 

Aperçu par continent:

 

Europe

Les heures d'audience ont augmenté de 50% par rapport à Sydney en 2000, chaque Européen regardant en moyenne 14 heures des Jeux d'Athènes.

- Eurosport a enregistré ses meilleurs résultats en ce qui concerne la diffusion des Jeux Olympiques, avec plus de 350 millions d'heures d'audience.

- Chaque téléspectateur potentiel en France a regardé plus de 17 heures des Jeux, soit 11,5 heures de plus qu'à Sydney. Près de 20% de la couverture olympique en France était diffusée en direct.

- En Allemagne, les téléspectateurs ont regardé 11 heures des Jeux, soit 4,5 heures de plus qu'à Sydney. ZDF et ARD ont retransmis 16 heures de compétitions olympiques chaque jour, avec quatre chaînes numériques offrant une couverture 24 heures sur 24.

- En Grèce, ERT a affecté trois chaînes à une couverture en continue des Jeux. Chacun des 9,2 millions de téléspectateurs a regardé 17,5 heures des Jeux.

- Les Jeux d'Athènes ont enregistré une popularité accrue en Espagne, chaque téléspectateur regardant plus de 15 heures des Jeux, soit 9 heures de plus qu'à Sydney.

- En Grande-Bretagne, les téléspectateurs ont regardé en moyenne plus de 13 heures des Jeux. Ils ont également bénéficié du service interactif numérique de la BBC qui a multiplié par cinq le choix des sports proposés. En tout, 8,96 millions de téléspectateurs ont utilisé ce service.

- Avec 307 heures de diffusion et chaque téléspectateur italien regardant plus de 14 heures des Jeux, soit 788 millions d'heures au total, ces Jeux Olympiques ont été parmi les plus réussis pour la RAI.

 

Amérique du Nord

- 203 millions de téléspectateurs ont regardé au moins une partie des compétitions à Athènes, soit un record pour des Jeux organisés en dehors des États-Unis. Le nombre total d'heures d'audience en 2004 a augmenté de 14% par rapport à Sydney. Pour mettre ces chiffres en perspective, le programme olympique proposé par NBC était le plus regardé chaque soir de la semaine durant les Jeux. En décidant d'étendre sa couverture à ses chaînes câblées CNBC, MSNBC, USA, Bravo et Telemundo qui ont attiré plus de 60 millions de téléspectateurs supplémentaires, NBC a vu ses efforts récompensés.

-Chaque Canadien a regardé 9 heures des Jeux, soit une audience journalière en hausse de 6% par rapport à Sydney. Par ailleurs, les téléspectateurs ont été 1,1 million à allumer leur poste de télévision pour suivre la cérémonie d'ouverture. SRC a enregistré sa plus forte audience (604000 téléspectateurs) lorsque la favorite Perdita Felicien est tombée dans la finale du 100 mètres haies.

 

Asie

Malgré le décalage horaire défavorable, l'Asie est le continent qui a enregistré les hausses les plus significatives en termes de couverture et d'audience.

- La Chine a célébré sa plus grande récolte de médailles à Athènes. Le pays a enregistré 9 milliards d'heures d'audience, chaque téléspectateur ayant regardé plus de 8 heures des Jeux, ce qui reflète le vaste choix de programmes proposés grâce à une couverture des Jeux 24 heures sur 24. Les téléspectateurs chinois ont pu voir plus de 53 heures de diffusion aux périodes de grande écoute, qui ont attiré une audience moyenne de 85 millions de téléspectateurs.

- Le Japon ayant diffusé plus de 700 heures des Jeux, la couverture a doublé par rapport à Sydney. En moyenne, le Japonais a regardé 29 heures des Jeux, un chiffre époustouflant pour ce pays qui a terminé cinquième dans le classement général, soit dix places de mieux qu'à Sydney quatre ans auparavant.

 

Océanie

- Pour la première fois dans l'histoire des Jeux Olympiques en Australie, deux organismes de diffusion proposant des chaînes gratuites ont couvert les Jeux. Le succès de l'Australie aux Jeux a fasciné la population australienne, chaque téléspectateur regardant l'équivalent de pratiquement une journée entière de Jeux durant cette période.

 

Amérique centrale et du Sud

- Les Mexicains ont montré une fois encore leur enthousiasme pour les Jeux, les téléspectateurs ayant regardé en moyenne 14 heures des compétitions sur les deux chaînes consacrées aux Jeux Olympiques.

- Encouragés par leur succès en football et basketball, les Argentins ont été considérablement plus nombreux à suivre les Jeux qu'à Sydney. La finale du basketball a été suivie par un tiers de la population, soit une part de l'audience télévisée de 80% à cette heure-là, un taux époustouflant.

- Au Brésil, près de 160 millions de personnes ont regardé plus de 4,5 heures des Jeux. Plus de 20 millions de téléspectateurs ont allumé leur téléviseur pour voir leur pays remporter l'or en volleyball messieurs. Cette épreuve, qui a fait l'objet d'un énorme battage médiatique, a attiré plus de 70% de l'audience télévisée. Globasat a affecté une chaîne entière pour couvrir les performances des Brésiliens.

 

Le rapport complet de diffusion mondiale des Jeux de 2004 sera disponible en novembre.
back to top