skip to content
Hockey 2016 Getty Images
Date
20 sept. 2016
Tags
Rio 2016 , Actu CIO , Hockey

L’Argentine et la Grande-Bretagne remportent leur premier titre en hockey sur gazon à Rio

Première finale olympique pour l’équipe masculine argentine de hockey sur gazon et premier titre historique après une victoire en finale 4-2 face à la Belgique. Chez les dames, la Grande-Bretagne a elle aussi gagné son premier titre en venant à bout, aux tirs au but, de l’équipe des Pays-Bas médaillée d’or en 2008 à Beijing et 2012 à Londres.

L'Argentine est devenue championne olympique de hockey sur gazon pour la première fois de son histoire, le 18 août en s'imposant dans la finale hommes contre la Belgique 4 buts à 2 à Rio.

Pour disputer la première finale olympique de leur histoire, les Argentins, qui comptaient dans leurs rangs le petit-fils d'Eddy Merckx, ont été sans pitié pour les Allemands, double tenants du titre, qu’ils ont sortis 5-2 en demi-finale. Auparavant, les joueurs sud-américains ont disposé de l’Espagne 2-1 en quarts de finale, après un premier tour dans le groupe B où ils avaient subi une défaite (1-2 face à l’Inde), concédé deux matches nuls face aux Pays-Bas  (3-3) et à l’Allemagne (4-4) qui avaient pris les deux premières places de la poule, et enregistré deux victoires (Canada, 2-1 et Irlande, 3-2) pour terminer à la 3e place de ce groupe.

La Belgique, puissance montante du hockey international du XXIe siècle et qui a aussi atteint la finale olympique pour la première fois de son histoire (elle comptait à son palmarès une médaille de bronze remportée en 1920 à Anvers), a dominé la Poule A au premier tour avec quatre victoires et une défaite sans conséquence face à la Nouvelle-Zélande (1-3) avant d’éliminer l’Inde 3-1 en quart de finale, et les Pays-Bas finalistes en 2012, en demi-finale, sur le même score.  

Dans ce match pour l’or disputé le 18 août, les Belges ont pris les devants grâce à un but de Tanguy Cosyns. Mais les Argentins ont frappé deux fois dans le premier quart temps par Pedro Ibarra et Ignacio Ortiz, avant de faire un premier break par Gonzalo Peillat dans la deuxième période (3-1).

De retour au score dans le troisième quart-temps grâce à Gauthier Boccard (3-2), les Belges ont tenté leur va-tout, en sortant dans les dernières secondes leur portier, laissant ainsi une cage vide. Agustin Mazzilli a donc pu marquer sans peine le dernier but du sacre argentin.

Hockey © Getty Images

Parmi les joueurs de l'Argentine figurait Luca Masso, petit-fils de la légende du cyclisme belge Eddy Merckx et fils de l'ancien joueur de tennis argentin Eduardo Masso. La famille Merckx compte donc un nouveau médaillé olympique, après Axel Merckx, qui avait gagné le bronze de la course en ligne de cyclisme à Athènes 2004.

L'attaquant de 22 ans présente une forte ressemblance avec son grand-père  et le distance désormais au palmarès olympique, puisque le meilleur classement du « Cannibale » aux Jeux est une 12e place à Tokyo 1964.

Le buteur argentin Gonzalo Peillat s’est exclamé : « C’est comme toucher le ciel ! Nous avons gagné ce tournoi, et c’est la première fois dans l’histoire pour l’Argentine. C’est mon rêve. Quand j’ai commencé le hockey, je pensais toujours à ce rêve, et il est devenu réalité ! » Agustin Mazzilli a été le dernier buteur du match : « C’est le but que tout le monde rêve de marquer de cette manière, pour sceller le score 4-2 et terminer le match comme ça. C’est pourquoi je me suis assis dans le but et j’ai commencé à regarder tout le monde. J’avais le stade et mes coéquipiers tout autour, c’était énorme ! »

© Getty Images

Le match pour la médaille de bronze, disputé avant la finale, est allé au bout du suspense. Le score était en effet de 1-1 entre les éternels rivaux allemands et néerlandais qui s’étaient affrontés en finale quatre ans plus tôt. Les deux buts ont été marqués dans le 3e quart-temps, par Jorrit Croon pour les Pays-Bas et Martin Haner pour l’Allemagne

Tout s’est donc décidé lors d’une séance de tirs au but oppressante. Le gardien allemand Nicolas Jacobi a alors joué un rôle déterminant, en stoppant deux tirs des Oranje tandis que tous les joueurs allemands réussissaient à battre le portier Jaap Stockmann, s’assurant ainsi le podium !

Mats Grambusch, qui a joué ce match aux côtés de son frère Tom, a expliqué qu’il avait du mal à résumer un moment aussi magique pour lui. « Gagner une médaille olympique, c’est probablement la plus grosse chose au monde et la gagner avec votre frère, c’est indescriptible. Je suis béni de pouvoir jouer avec lui. Et je suis très fier! »

La Grande-Bretagne remporte son premier titre en hockey féminin au bout du suspense

La Grande-Bretagne a remporté son premier titre olympique en hockey sur gazon féminin le 19 août à Deodoro, en triomphant aux tirs au but des double championnes olympiques en titre néerlandaises. L’Allemagne a pris la médaille de bronze.

Les joueuses britanniques ont mené grand train dans ce tournoi olympique 2016 où elles sont restées invaincues, enregistrant cinq victoires en cinq matches au premier tour dans le groupe B, avant de dominer nettement l’Espagne en quart de finale (3-1), puis de contraindre la Nouvelle-Zélande à disputer le match pour le bronze en s’imposant 3-0 en demi-finale.

Les Néerlandaises, qui restaient sur trois finales de rang (battues par l’Allemagne en 2004, titrées face à la Chine en 2008 et l’Argentine en 2012) ont elles aussi terminé à la première place de leur poule du premier tour avec quatre victoires et un match nul. Elles ont battu les Argentines 3-2 en quarts et ont dû en passer par les tirs au but (1-1 à la fin du temps règlementaire et 4-3) pour venir à bout des Allemandes en demi-finale.

Dans une finale spectaculaire, les Britanniques sont revenues au score par deux fois dans le temps réglementaire (3-3), pour finalement l'emporter 2-0 aux tirs au but grâce une superbe performance de leur gardienne Maddie Hinch, auteur de quatre arrêts.

La Britannique Lily Owsley a ouvert le score dans le premier quart-temps. Les Pays-Bas ont égalisé en 2e période par Kitty van Male puis ont pris l’avantage immédiatement après grâce à un but de la capitaine Maartje Paumen. La Grande-Bretagne est revenue au score (2-2) par Crista Cullen juste avant la mi-temps. Dans la troisième période, Kitty van Male a marqué le 3e but néerlandais et Nicola White a ramené les deux équipes à égalité, à chaque fois sur un coup de coin de pénalité ! Il a donc fallu en passer par les tirs au but qui ont révélé une héroïne : la portière britannique Maddie Hinch.

Hockey © Getty Images

Les Britanniques, qui disputaient leur première finale olympique, ne comptaient à leur palmarès que deux médailles de bronze obtenues en 1992 et 2012. Elles mettent fin à une impressionnante série de 21 victoires pour les Néerlandaises en matches olympiques, ce qui aurait pu permettre à ces dernières de devenir la première équipe à décrocher trois médailles d'or consécutives.

« On l’a fait! », a dit la milieu de terrain Nicola White,  sa médaille d’or autour du cou. « Nous nous sommes entraînées très fort et depuis très longtemps. C’est ce dont nous rêvions et maintenant nous l’avons. On est restées invaincues durant tout ce tournoi olympique, c’est irréel. Nous avons la tête dans les étoiles ! »

« Nous avons vraiment très bien joué durant ce match, a remarqué la Néerlandaise Eva de Goede. Je pense que nous avons beaucoup mieux joué qu’elles. Mais les tirs au but, c’est du 50-50. Elles ont gagné, on a perdu. C’est dur. » Et la double championne olympique 2008 et 2012 d’ajouter : « L’argent, c'est la honte ! Nous voulions vraiment cette troisième médaille d’or. Mais ça n’a pas marché. »

Plus tôt dans la journée du 19 août, l’Allemagne avait battu la Nouvelle-Zélande 2-1 pour s’emparer de la médaille de bronze. Bien qu’elles aient comptabilisé 16 tirs au but contre seulement cinq aux Allemandes, les « All Blacks » du hockey féminin se sont montrées moins entreprenantes et moins précises dans les 15 m du cercle de tir.

Hockey © Getty Images

Charlotte Stapenhorst a ouvert le score pour l’Allemagne dans le troisième quart-temps et Lisa Schutze a doublé la mise quatre minutes plus tard, affichant patience et qualité de contrôle dans le cercle de tir en battant la gardienne Sally Rutherford dans la forêt de jambes de trois joueuses néo-zélandaises déséquilibrées. Olivia Merry a réduit le score à la fin du 3e quart-temps, mais les hockeyeuses des Antipodes n’ont pas pu faire mieux, la défense allemande leur interdisant le moindre tir au but dans le dernier quart-temps. 

« Nous n’arrivons pas à y croire. Peut-être réaliserons-nous ce que nous avons accompli quand nous monterons sur le podium pour recevoir notre médaille », a dit à chaud Lisa Schutze, auteur du but gagnant. « C’est un sentiment fantastique et c’est cool d’avoir pu aider mon équipe en marquant ce but, mais le moment le plus génial pour moi, c’est quand j’ai entendu le coup de sifflet final ! »

back to top En