skip to content
Date
16 févr. 2006
Tags
Turin 2006 , Grande-Bretagne , Skeleton , Actu CIO

L'argent de Shelley Rudman en skeleton évite une déroute britannique

La Grande-Bretagne ne remporta qu’une seule médaille durant ces Jeux, mais au moins elle fut mémorable. Elle fut gagnée par la skeletonneuse Shelley Rudman, qui dut mener un rude combat sur la glace pour décrocher cette médaille d’argent, après avoir mené un rude combat pour lancer sa carrière sportive.


Rudman avait démarré par l’athlétisme, avec une prédilection pour le 400 mètres haies. Elle étudiait à l’université de Bath, dans le sud de l’Angleterre, là où s’entraînent les athlètes britanniques du skeleton et du bobsleigh.

À la recherche de nouvelles recrues, l’équipe de glisseurs invita Rudman à découvrir leur discipline et cela lui plut. Elle participa au championnat du monde junior, puis à l’Europa Cup et, après deux ans de compétition, elle remporta sa première victoire. L’année précédant les Jeux Olympiques, Rudman termina régulièrement dans les dix premières places, mais sans jamais atteindre le podium. Il semblait peu probable qu’elle obtienne une médaille olympique.

Mais sa première descente changea complètement la donne. Elle signa le quatrième temps, à un cheveu des athlètes classées deuxièmes et troisièmes. La grande favorite pour la médaille d’or était la Suissesse Maya Pedersen, mais personne ne pouvait prédire qui décrocherait l’argent.

Sur la manche suivante, Rudman enregistra le deuxième temps, derrière Pedersen, terminant en seconde place au classement général. Rudman, qui n’avait jamais atteint de podium en Coupe du monde, se tenait désormais sur la deuxième marche d’un podium olympique.

Sa carrière de skeletonneuse avait été en partie financée par des collectes de fonds réalisées dans sa ville natale de Pewsey, où elle devint une héroïne locale. Une course en canoë fut organisée pour récolter l’argent nécessaire à l’achat d’une nouvelle luge. 

back to top