skip to content
Date
06 sept. 1960
Tags
Rome 1960

L'amitié passe après pour Johnson, la star du décathlon

Le décathlon a donné lieu à Rome à une bataille classique entre l’Américain Rafer Johnson et son ami et partenaire d’entraînement CK Yang, qui défendait les couleurs de Chinese Taipei.


Le décathlon a donné lieu à Rome à une bataille classique entre l’Américain Rafer Johnson et son ami et partenaire d’entraînement CK Yang, qui défendait les couleurs de Chinese Taipei.

Les deux hommes viennent d’horizons très différents : la famille de Johnson s’est installée au Texas quand Rafer avait 9 ans, alors que Yang a grandi au sein d’une famille de riziculteurs à Chinese Taipei. Les deux athlètes vont cependant se retrouver ensemble sur le campus de l’Université de Californie à Los Angeles (UCLA). Ils partagent le même logement, s’entraînent ensemble sous la direction de « Ducky » Drake et nouent une étroite amitié.
Tous deux ont participé aux Jeux, quatre ans auparavant, Johnson terminant deuxième et Yang, huitième. Mais ils sont désormais plus forts et plus expérimentés, et sont véritablement des pointures dans leur discipline.

Johnson a battu le record du monde en 1958, confirmant ainsi son rang d’athlète le plus populaire du monde. Mais il sait mieux que quiconque que Yang le talonne.

Cela se vérifie lors de la compétition olympique. Au terme de la première journée, Johnson mène seulement de 55 points, une avance très étroite dans le contexte du décathlon.

Dès la première épreuve de la seconde journée, toutefois, Yang prend les commandes à la faveur d’une meilleure performance sur les haies. Le disque constitue néanmoins un tournant puisque Yang ne réalise qu’un lancer médiocre, à près de neuf mètres de son adversaire américain. Johnson récupère la tête et la garde, bien qu’il se classe derrière Yang à la perche.

Avant d’attaquer l’ultime épreuve, le 1 500 m, Johnson mène de 67 points, mais Yang est meilleur coureur. L’Américain décide donc de se caler dans sa foulée et d’y rester aussi près que possible. Yang tente bien de démarrer, mais Johnson réplique et termine à cinq mètres à peine de son adversaire, ce qui lui permet de remporter l’or pour 58 petits points.

Les deux hommes tombent dans les bras l’un de l’autre, complètement épuisés. Yang a devancé son grand rival dans sept des dix épreuves, mais c’est Johnson, grâce à sa plus grande régularité, qui s’est adjugé l’or. À eux deux, ils ont cependant livré l’un des plus grands décathlons de l’histoire olympique.

Johnson prendra sa retraite de décathlonien et deviendra footballeur américain, comédien, présentateur et, plus tard, militant politique. Il était aux côtés du sénateur Robert Kennedy lorsque ce dernier a été tué et a contribué à l’arrestation de son assassin.

Tags Rome 1960
back to top