skip to content
Date
20 juin 2000
Tags
Actu CIO , Communiqué de presse

L'AMA PRETE POUR LES TESTS ET L'OBSERVATION


LAUSANNE, Suisse (20 juin 2000) - Des accords sont sur le point d’être conclus avec 15 FI concernant les contrôles hors compétition; contrôles en cours pour l’une -

LAUSANNE, Suisse (20 juin 2000) – Le comité exécutif de l’Agence Mondiale Antidopage (AMA) a fait d’importants progrès, lors de sa réunion tenue aujourd’hui au siège du CIO, en ce qui concerne ses programmes relatifs aux Jeux Olympiques à Sydney. Il a pris des décisions clés visant à promouvoir les contrôles hors compétition de l’AMA et son rôle d’observateur indépendant dans le système de gestion des résultats des contrôles antidopage aux Jeux Olympiques à Sydney.

Le comité exécutif a ratifié l’accord de coopération que l’AMA doit signer avec chacune des Fédérations Internationales olympiques de sports (FI) afin que l’AMA puisse procéder à des contrôles hors compétition inopinés sur les athlètes, sous la supervision des FI. L’AMA a déjà conclu un certain nombre d’accords écrits et oraux avec des FI. Deux fédérations, la FINA (natation) et l’IWF (haltérophilie), ont signé le contrat aujourd’hui et treize autres ont donné leur accord sur le principe. Une fédération, la FITA (tir à l’arc), a déjà autorisé la mise en oeuvre des contrôles sur la base d’un accord verbal.

Lors de la précédente réunion de son conseil de fondation, l’AMA avait annoncé son intention de procéder à 2 500 contrôles hors compétition en 2000, dont la plupart avant les Jeux à Sydney. A la fin du processus, l’AMA publiera les résultats des contrôles pour chaque sport. Une fédération, la WTF (taekwondo), n’a pas encore donné suite à ses propositions.

Le tableau ci-dessous résume l’état actuel des discussions avec les 28 FI :

Accord signé
(2)
Accord en principe approuvé
(13)
En cours de négociation
(12)

FINA (natation)
FIBA (basketball)
AIBA (boxe)

IWF (haltérophilie)
FIC (canoë/kayak)
FEI (sports équestres)


FIH (hockey)
FIFA (football)


FISA (aviron)
FIE (escrime)


FITA (tir à l’arc)
FIG (gymnastique)


IAAF (athlétisme)
FILA (lutte)


IBF (badminton)
FIVB (volleyball)


IJF (judo)
IBAF (baseball)


ISAF (voile)
IHF (handball)


ISF (softball)
ITF (tennis)


ISSF (tir)
UCI (cyclisme)


ITTF (tennis de table)
UIPM (pentathlon moderne)


ITU (triathlon)



S’exprimant sur les progrès accomplis à ce jour, le président de l’AMA, Richard W. Pound, a déclaré: “Le fait que quinze FI, soit plus de la moitié, travaillent déjà ensemble dans la lutte antidopage, ou sont prêtes à le faire, témoigne de la coopération que nous voyons s’instaurer entre l’AMA et les FI, en particulier lorsque moins de la moitié de celles-ci avaient effectué des contrôles hors compétition par le passé. Cela signifie qu’avant de signer l’accord avec l’AMA, les FI ont dû modifier leurs propres statuts pour permettre la mise en place de nouveaux contrôles. Un travail considérable a été réalisé en l’espace de quelques mois.”

A la suite du débat sur le processus de contrôle, le comité exécutif de l’AMA a constitué l’équipe qu’il enverra à Sydney pour observer le système de gestion des résultats des contrôles antidopage. Il a établi le Bureau de l’observateur indépendant de l’AMA et a nommé son secrétaire général, Harri Syvasalmi, comme président. Le Bureau examinera toutes les facettes du système de gestion des résultats, depuis la collecte des échantillons aux analyses des laboratoires jusqu’à l’examen des résultats. En tant que président, M. Syvasalmi dirigera un groupe d’experts de onze personnes, ayant les compétences ainsi que l’expérience dans les domaines scientifiques, administratifs et juridiques des contrôles antidopage et agissant en tant qu’observateurs.

“Nous avons promis que l’AMA serait opérationnelle d’ici aux Jeux Olympiques à Sydney. Grâce à une étroite coopération et à un travail rapide, non seulement nous y serons en tant qu’observateurs, mais nous aurons déjà apporté notre contribution à travers notre processus de contrôle avant les compétitions”, a indiqué M. Pound.

Le comité exécutif a également passé en revue, au cours de la réunion d’aujourd’hui, un certain nombre de questions relatives à sa mission globale.

Examinant le travail préliminaire présenté par ses divers comités, le comité exécutif a défini le mandat de chacun d’eux pour l’année à venir. Il a également décidé d’accroître le nombre de membres de ces comités afin de profiter des compétences d’experts externes à l’AMA et d’assurer une représentation de tous les continents.

Le comité exécutif a donné son approbation à un projet pilote visant à tester la fiabilité des “passeports” des athlètes, qui contiendraient les résultats des contrôles antidopage ainsi que des renseignements relatifs à la santé des athlètes. Ce projet examinera l’utilité de conserver de telles infor
back to top