skip to content
IOC / Kishimoto

L'Allemande Hildegard Falck impériale sur 800m

La course du 800m femmes fut celle où les favorites durent lutter pour satisfaire aux attentes ambitieuses mises en elles. Deuxième coureuse la plus rapide du monde, la Bulgare Vasilena Amzina entra en collision avec une autre athlète durant la course de qualification et elle chuta sur la piste. Courageuse, elle se releva et termina sa course, les yeux brillant de détermination et le visage couvert de sang. Mais le mal était fait et elle rata sa qualification.

Pendant ce temps, la championne en titre Madeline Manning courait en gardant à l’esprit, comme la plupart des autres athlètes, qu’elle devait garder de l’énergie. Elle ralentit au terme de la qualification, apparemment assurée de l’avoir décrochée. Mais elle se trompait lourdement : elle se vit damer le pion en franchissant la ligne et manqua de se qualifier pour la finale.

Le statut de favorite revint subitement à une autre Bulgare, Svetla Zlateva, qui avait établi un record olympique durant la course de qualification et qui semblait avoir tous les atouts en main pour la finale. En tête durant les 200 premiers mètres, elle dut ensuite laisser passer Ileana Silai qui fit sonner la cloche la première. Attendant son heure, Svetla Zlateva prit la tête à 250 m de la fin de la course.

Mais c’était sans compter une autre prétendante, l’Allemande Hildegard Falck, une enseignante de 23 ans qui faisait l’objet de toutes les attentions depuis les deux dernières années. En juillet 1971, elle était ainsi devenue la première femme à courir le 800 m en moins de deux minutes, en 1 min. 58 s. 5 secondes, écrasant ainsi le record du monde. Elle avait longuement attendu durant la finale, et sa patience commençait à payer. Alors que plus des trois quarts de la course avaient déjà été avalés, elle prit la tête et bondit de deux mètres en avant, encouragée par les cris du public.

C’est alors que surgit une autre adversaire, lithuanienne cette fois. Courant sous les couleurs soviétiques, Nijolė Sabaitė se retrouva à l’extérieur d’Hildegard avec la ligne d’arrivée en vue. Elle se rapprocha dangereusement sans parvenir toutefois à ravir la victoire à l’Allemande qui boucla sa course sur un nouveau record olympique.

back to top En