skip to content
Getty Images
PyeongChang 2018

L'Allemagne réalise le Grand Chelem en combiné nordique

Après que le porte-drapeau Eric Frenzel ait conservé son titre sur le petit tremplin, les Allemands ont réalisé un fameux triplé dans l'épreuve grand tremplin avec Johannes Rydzek et Fabian Riessle devant lui. Puis tous se sont réunis avec Vinzenz Geiger pour une victoire imparable dans la compétition grand tremplin par équipes !

Eric Frenzel n'a laissé à personne le soin de passer en premier la ligne d'arrivée de l'épreuve gundersen petit tremplin+10 km le 14 février. Il  a conservé le titre acquis à Sotchi 2014 en déposant le Japonais Akito Watabe dans la montée du dernier tour de circuit ! Derrière Watabe, deuxième comme à Sotchi, l'Autrichien Lukas Klapfer s'est adjugé le bronze. 

Dans un concours rendu assez aléatoire par le vent, Eric Frenzel a terminé à la 5e place  de l'épreuve de saut sur le tremplin HS109 d'Alpensia alors que c'est l'Autrichien Frantz-Josef Rehrl,  avec un bond de 112 m qui s’est montré le meilleur. Le Norvégien Jarl Magnus Riiber a pris la deuxième place pour s’élancer avec 15 secondes de retard dans la course de ski de fond tandis que le leader de la coupe du monde, le Japonais Akito Watabe avec un saut à 105,50 m, se retrouvait 3e à 28 secondes. Eric Frenzel, 5e en saut était lui relégué à 36 secondes de l’Autrichien au départ du 10 kilomètres.

Getty Images

Dans des conditions de vent acceptables et des températures beaucoup plus agréables que les jours précédents, Rehrl et Riiber ont mené en début de parcours, mais les hommes forts les ont rejoints à mi-course. La fin de l'épreuve a tourné en une explication entre Frenzel et le Japonais Akito Watabe, déjà son dauphin dans la même épreuve à Sotchi 2014 !

Frenzel, qui ne comptait aucun podium cette saison en Coupe du monde, mais qui l'avait remportée pour la 5e fois consécutive au terme de l'hiver 2016-2017, a porté son attaque imparable dans la très difficile montée finale. Il a immédiatement pris une dizaine de secondes d’avance au moment de revenir dans le stade. Il a pu passer la ligne d’arrivée en roue libre, presque étonné de son immense performance. Watabe a fini à presque 5 secondes, et Lukas Klapfer est venu prendre le bronze à 18 secondes.

"C’est fabuleux. Je me sens vraiment bien," a commenté le double champion olympique allemand. "C’était une course assez dure à cause du vent. Dans le dernier tour, je savais qu’il fallait que j’attaque dans la montée. J’étais plutôt dans une bonne position après le saut. J’ai eu un peu de chance avec le vent. C’était important aujourd’hui d’avoir un peu de réussite lors de l’épreuve de saut."

L'Allemagne réalisé un triplé sur grand tremplin + 10 km

Victoire de Johannes Rydzek devant Fabian Riessle et Eric Frenzel : l'Allemagne a pris les trois premières places de l'épreuve sur grand tremplin du combiné nordique, mardi 20 février à Alpensia.

C'est le Japonais Akito Watabe qui s'est élancé en tête après le saut. Selon les résultats sur le tremplin HS140 d'Alpensia, il s'est a pris le départ pour les 10 km ski de fond avec 1 seconde d'avance sur le Norvégien Jarl Magnus Riiber et 16 secondes sur l'Autrichien Wilhelm Denifl, alors que la patrouille allemande était à 31 (Frenzel), 34 (Rydzek) et 44 (Riessle) secondes.

Watabe et Riiber ont mené jusqu'à 1 km du but. Mais les trois allemands étaient à ce point juste derrière eux. Ils ont attaqué en groupe dans la dernière montée, sprinté vers la ligne d'arrivée, et c'est Johannes Rydzek (en bronze à Vancouver 2010 et en argent à Sotchi 2014, les deux fois par équipes et champion du monde en titre), qui a pris le meilleur sur Fabian Riessle (argent par équipes et bronze en individuel à Sotchi en 2014)  et Eric Frenzel. Tous regroupés dans la même seconde sur la ligne d'arrivée. Riiber finissant 4e à moins de 3 secondes et Watabe prenant la 5e place.

Getty Images

Un sacré triplé, jamais encore accompli sur grand tremplin en combiné nordique aux Jeux d'hiver, mais que la Norvège a déjà réalisé quatre fois dans l'épreuve sur tremplin normal en 1924, 1928, 1932 et 1936.

"Bien sûr, dans le premier tour, nous avons super bien travaillé ensemble pour combler la demi-minute d'écart par rapport au leader, et quand nous avons recollé, nous avons tous sauvegardé un peu d'énergie car nous nous sommes entraidés. Nous étions mieux placés pour lancer le sprint", a expliqué Johannes Rydzek. C'est juste après que nous ayons passé la ligne d'arrivée, que nous nous sommes rassemblés, enlacés en nous sentant tellement exaltés ! Un grand grand jour pour nous et pour tous les athlètes allemands".

Et à la fin, c'est l'Allemagne qui gagne 

Le quatuor allemand a fait une véritable démonstration dans le relais grand tremplin + 4 x5 km. jeudi 22 février. Vinzenz Geiger, Fabian Riessle, Eric Frenzel et Johannes Rydzek ont remporté un écrasante victoire devant la Norvège qui était tenante du titre et l'Autriche qui a pris le bronze comme quatre ans plus tôt. Frenzel sur petit tremplin, Rydzek sur grand tremplin, le relais Impérial : l'Allemagne a remporté toutes les épreuves de combiné nordique à PyeongChang 2018.

L'Autriche, médaillée de bronze à Sotchi 2014 prend les commandes après le saut. Sur le site nordique d'Alpensia à PyeongChang, Wilhelm Denifl, Lukas Klapfer, Bernhard Gruber et Mario Seidl se montrent les plus costauds sur le grand tremplin HS140, reléguant les Allemands à six secondes. Les Japonais accusent dix-neuf secondes de retard, juste devant les Norvégiens, champions olympiques en titre, à vingt-sept secondes de la tête, suivis des Français en cinquième position à 1:09.

Dans la course de fond 4x5 km, avec le quatuor allemand et ses deux champions olympiques, il n'y aura pas photo. Au bout de seulement 3 km, Vinzenz Geiger se porte à l'avant. Fabian Riessle, le médaillé d'argent individuel sur grand tremplin, creuse un écart supérieur à 40 secondes sur ses poursuivants.

Getty Images

Les deux champions olympiques de PyeongChang 2018, Eric Frenzel et Johannes Rydzek, n'ont plus qu'à dérouler. Mais sans amuser le terrain ! Bien au contraire, ils ne cessent d'augmenter l'écart qui sera de plus de 52 secondes à l'arrivée. Une véritable démonstration. 

Derrière, le match pour le podium bat son plein durant la majorité de la course entre le Japon, l'Autriche et la Norvège, personne n'arrivant à s'échapper de façon décisive. Mais le champion olympique 2014 sur grand tremplin et par équipes Jörgen Graabak fait la différence pour aller quérir l'argent pour la Norvège. Mario Seidl termine à 1:07 pour apporter le bronze à l'Autriche. Le Japon prend la 4e place à plus de 2 minutes.

Eric Frenzel augmente sa collection personnelle de médailles : c'est son troisième titre olympique après son doublé 2014-2018 sur petit tremplin, et son sixième podium aux jeux d'hiver depuis 2010. "Tout n'a pas été facile, parce que nous avons rencontré des problèmes sur les tremplins au début de la saison, mais ici à PyeongChang, tout le monde a été excellent, et ça a été un superbe travail d'équipe aujourd'hui. C'est une journée incroyable pour nous, spécialement après les Jeux de Sotchi, où nous avions été battus par la plus faible des marges".  En fait, l'Allemagne n'avait plus gagné le titre par équipes en combiné nordique depuis l'introduction de l'épreuve au programme à Calgary en 1988 !

Johannes Rydzek s'adjuge pour sa part un 4e médaille et un 2e titre à PyeongChang 2018. "J'ai pu m'éclater en ski de fond parce que mes coéquipiers avaient fait un travail fantastique. C'est tellement amusant de gagner ensemble !"  

back to top En