skip to content
2018 Getty Images
PyeongChang 2018

L'Allemagne réalise le Grand Chelem en combiné nordique

Le quatuor allemand de combiné nordique a fait une véritable démonstration dans le relais grand tremplin + 4 x5 km de combiné nordique, jeudi à Alpensia. Vinzenz Geiger, Fabian Riessle, Eric Frenzel et Johannes Rydzek remportent un écrasante victoire devant la Norvège qui était tenante du titre et l'Autriche qui prend le bronze comme quatre ans plus tôt. Frenzel sur petit tremplin, Rydzek sur grand tremplin, le relais Impérial : l'Allemagne remporte toutes les épreuves de combiné nordique à PyeongChang 2018.

L'Autriche, médaillée de bronze à Sotchi 2014 prend les commandes après le saut. Sur le site nordique d'Alpensia à Pyeongchang, Wilhelm Denifl, Lukas Klapfer, Bernhard Gruber et Mario Seidl se montrent les plus costauds sur le grand tremplin HS140, reléguant les Allemands à six secondes. Les Japonais accusent dix-neuf secondes de retard, juste devant les Norvégiens, champions olympiques en titre, à vingt-sept secondes de la tête, suivis des Français en cinquième position à 1:09.

Dans la course de fond 4x5 km, avec le quatuor allemand et ses deux champions olympiques, il n'y aura pas photo. Au bout de seulement 3 km, Vinzenz Geiger se porte à l'avant. Fabian Riessle, le médaillé d'argent individuel sur grand tremplin, creuse un écart supérieur à 40 secondes sur ses poursuivants.

Getty Images

Les deux champions olympiques de PyeongChang 2018, Eric Frenzel et Johannes Rydzek, n'ont plus qu'à dérouler. Mais sans amuser le terrain ! Bien au contraire, ils ne cessent d'augmenter l'écart qui sera de plus de 52 secondes à l'arrivée. Une véritable démonstration. L'Allemagne réalise le Grand Chelem à Alpensia en combiné nordique, avec trois épreuves et trois médailles d'or.

Derrière, le match pour le podium bat son plein durant la majorité de la course entre le Japon, l'Autriche et la Norvège, personne n'arrivant à s'échapper de façon décisive. Mais le champion olympique 2014 sur grand tremplin et par équipes Jörgen Graabak fait la différence pour aller quérir l'argent pour la Norvège. Mario Seidl termine à 1:07 pour apporter le bronze à l'Autriche. Le Japon prend la 4e place à plus de 2 minutes.

Getty Images
Eric Frenzel salue l'excellence de l'équipe allemande

Eric Frenzel augmente sa collection personnelle de médailles : c'est son troisième titre olympique après son doublé 2014-2018 sur petit tremplin, et son sixième podium aux jeux d'hiver depuis 2010. "Tout n'a pas été facile, parce que nous avons rencontré des problèmes sur les tremplins au début de la saison, mais ici à PyeongChang, tout le monde a été excellent, et ça a été un superbe travail d'équipe aujourd'hui. C'est une journée incroyable pour nous, spécialement après les Jeux de Sotchi, où nous avions été battus par la plus faible des marges".  En fait, l'Allemagne n'avait plus gagné le titre par équipes en combiné nordique depuis l'introduction de l'épreuve au programme à Calgary en 1988 !

Johannes Rydzek s'adjuge pour sa part un 4e médaille et un 2e titre à PyeongChang 2018. "J'ai pu m'éclater en ski de fond parce que mes coéquipiers avaient fait un travail fantastique. C'est tellement amusant de gagner ensemble !"

Getty Images
Jörgen Graabak et Mario Seidl heureux de finir sur le podium

Jörgen Graabak, qui s'était révélé au monde en devenant champion olympique sur grand tremplin puis en débordant Fabian Riessle en vue de l'arrivée de l'épreuve par équipes à Sotchi en 2014, souligne l'importance de terminer sur la deuxième marche du podium à Alpensia : "pour nous quatre, et pour toute l'équipe. Nous avons eu des quatrièmes places dans les deux compétitions individuelles", rappelle-t-il. Jarl Magnus Riiber a en effet fini au pied du podium sur petit et grand tremplin. "C'est un soulagement de prendre l'argent lors d'une si grande journée. Tout le monde a fait un beau travail sur le tremplin et a réalisé une bonne course à skis. C'est une bonne journée pour nous".

Getty Images

Enfin, le dernier relayeur autrichien Mario Seidl, 25 ans, qui n'était pas dans l'équipe médaillée de bronze il y a quatre ans, explique qu'il n'oubliera jamais ces moments : "ceux qui m'ont permis de gagner une médaille avec cette merveilleuse équipe. La ligne d'arrivée a été spéciale pour moi, parce que c'était la première fois que je courais en dernier relayeur dans la compétition par équipes. C'était phénoménal".

back to top En