skip to content
Date
29 sept. 2000
Tags
Sydney 2000

Korzeniowski se bat pour réussir le premier doublé de marche

Si quatre ans auparavant, à Atlanta, le Polonais Robert Korzeniowski est devenu champion olympique du 50 km marche, les résultats qu’il a obtenus dans les quatre ans qui ont suivi laissent penser qu’il est toujours au sommet de son art. D’ailleurs, à Sydney, il décide de tenter ce que personne n’a encore réussi en s’alignant aussi sur le 20 km : Il veut décrocher les deux titres lors des mêmes Jeux.


C’est la distance la plus courte qui ouvre le bal, une épreuve dans laquelle ses chances sont moindres. Comme prévu, il se heurte à une forte opposition, conduite notamment par le Mexicain Bernardo Segura. Les deux hommes sont au coude-à-coude jusqu’aux derniers tours, mais Segura sait qu’il doit faire attention : il a déjà été averti deux fois pour pied décollé et un troisième avertissement lui vaudrait d’être disqualifié sur le champ.
Mais le Mexicain va boire le calice jusqu’à la lie puisqu’il hérite de ce fameux carton rouge alors que les deux athlètes s’apprêtent à entrer dans le stade, accompagnés de Noé Hernández, le coéquipier de Segura.

Le problème, c’est que Segura ne sait pas qu’il a obtenu ce troisième avertissement et il continue, dépasse Korzeniowski et franchit le premier la ligne d’arrivée. Ce n’est que lorsqu’il commence à manifester sa joie qu’il apprend la nouvelle : il a été en fait disqualifié.
Le titre revient donc à Korzeniowski, qui a terminé quatre secondes à peine devant Hernández. Il a donc rempli la moitié de son superbe contrat.

S’il est fatigué à l’entame de la seconde course, il n’en montre rien. Son aisance sur la distance de 50 km se manifeste brillamment par une approche tranquille, et à 8 km de l’arrivée, il fausse compagnie au peloton.

Il va peu à peu accroître son avance jusqu’à la ligne d’arrivée, qu’il franchit 1’18’’ devant le Letton Algars Fadejevs.

Ce faisant, le Polonais entre doublement dans l’histoire : il est le premier à réaliser le doublé 20 km - 50 km, mais également le premier à remporter une deuxième fois le titre du 50 km. Quatre ans plus tard, il améliorera même son propre record en gagnant une troisième fois le 50 km olympique, avec de surcroît une marge extraordinaire de plus de quatre minutes.

back to top