skip to content
2016 Getty Images
Date
18 août 2016
Tags
Actu CIO , Rio 2016 , Tennis de table , JOJ , Japon

Koki Niwa, athlète des JOJ, devient la tête d'affiche du tennis de table japonais

Une médaille d'argent dans l'épreuve masculine par équipes en tennis de table aux Jeux Olympiques de Rio 2016 a fait naître l'espoir que Koki Niwa parvienne à mettre fin à des décennies de domination chinoise dans ce sport, avec un succès à la clé dans quatre ans à Tokyo.

On ne s'attendrait pas à ce qu'autant de pression soit placée sur les épaules d'un si jeune homme, lequel n'a pas encore 22 ans. Mais Koki Niwa – qui est né et a grandi dans la ville portuaire de Tomakomai, sur l'île la plus septentrionale du Japon, Hokkaido – n'est pas un athlète ordinaire. 

De fait, le talent précoce du jeune homme est tel qu'il est arrivé aux Jeux de Rio 2016 comme un olympien aguerri, ayant déjà concouru aux Jeux Olympiques de Londres 2012, à 17 ans à peine. Quatre ans plus tard, Koki Niwa fête sa première médaille olympique après avoir aidé le Japon à se hisser en finale de l'épreuve par équipes, où son équipe a perdu 3 à 1 contre les champions chinois en titre. 

Le début de l'ascension de Koki Niwa vers la célébrité remonte aux Jeux Olympiques de la Jeunesse de Singapour 2010 où il a survolé la compétition pour remporter l'or en tennis de table non seulement dans les simples mais aussi, dans l'épreuve par équipes mixtes. Le succès était à nouveau au rendez-vous l'année suivante dans le simple aux Championnats du monde juniors de tennis de table. Puis une performance remarquable en avril 2012 lorsqu'il a dépassé le numéro un mondial, le Chinois Ma Long, devenant ainsi le premier joueur asiatique qualifié pour les Jeux de Londres 2012. 

Aux Jeux de Rio 2016, Koki Niwa a atteint les quarts de finale du simple messieurs, avant de s'incliner contre celui qui a finalement décroché l'argent final, le Chinois Zhang Jike.

Après s'être fait une petite frayeur contre la Pologne au premier tour de la compétition par équipes, Koki Niwa, associé à Maharu Yoshimura, a remporté deux victoires décisives contre Hong Kong et l'Allemagne.  

Getty Images

Grâce à ces résultats, les Japonais ont pu se mesurer à la Chine dans le match pour la médaille d'or, mais ont dû s'incliner face aux tenants du titre. Le jeune homme âgé de 21 ans repart néanmoins de Rio avec la satisfaction d'être monté pour la première fois sur un podium olympique, offrant par la même occasion au Japon sa toute première médaille dans la compétition masculine par équipes. 

Loin de se reposer sur ses lauriers, Koki Niwa pense déjà aux Jeux de Tokyo 2020, avec l'espoir d'un meilleur classement. "Je dois encore améliorer mon classement mondial", a-t-il confié à l'issue de la finale par équipes. "J'ai encore de nombreux adversaires à affronter en plus des Chinois pour progresser. Au cours des quatre prochaines années, je vais donc devoir travailler d'autres aspects de mon jeu, et pas seulement réduire l'écart avec les athlètes chinois. C'est sur cela que j'aimerais me concentrer." 

Le tennis de table japonais a un brillant avenir devant lui : avec une première médaille de bronze remportée par Jun Mizutani dans le simple messieurs, une deuxième médaille de bronze dans l'épreuve féminine par équipes et une médaille d'argent chez les hommes, le pays dispose de solides arguments pour partir à la conquête du tennis de table aux Jeux de Tokyo 2020 et mettre fin à la domination chinoise. 

Et Koki Niwa, l'un des joueurs les plus spectaculaires de la rencontre d'aujourd'hui, devrait jouer un rôle important dans l'ambitieux projet du Japon.

Getty Images

back to top En