skip to content
Getty Images
Date
25 août 2017
Tags
Actualités Olympiques , JOJ , Buenos Aires 2018

Kitesurf est prêt pour le décollage aux JOJ

Une nouvelle épreuve de voile sera inscrite au programme des Jeux Olympiques de la Jeunesse (JOJ) de Buenos Aires 2018 lorsque le kitesurf fera ses débuts sur la scène olympique. Voici tout ce que vous devez savoir sur cette discipline rapide et palpitante.

Un mélange exaltant
Le kitesurf associe des éléments du wakeboard, de la planche à voile, du surf et du parapente dans une seule discipline exaltante où les "riders" utilisent des cerfs-volants spécialement conçus pour les propulser sur l’eau sur un kiteboard, une planche similaire à une petite planche de surf. Cette technique permet non seulement de glisser très rapidement sur l’eau, mais aussi de faire des sauts extrêmement hauts et longs.

Un sport qui décolle
Le kitesurf a vu sa popularité augmenter depuis que les frères français Dominique et Bruno Legaignoux ont développé le premier kite à structure gonflable au milieu des années 1980. Des cerfs-volants étaient toutefois déjà utilisés au 13e siècle en Chine pour se déplacer sur l’eau. Ils servaient alors à propulser des canoës et autres radeaux dans le Pacifique.

Pouvoir d’attraction
On estime à plus de 1,5 million le nombre de pratiquants de ce sport dans le monde, avec approximativement 100 000 nouveaux adeptes chaque année.

Getty Images


Nouvelles figures
Il existe différentes épreuves en kitesurf – notamment les vagues, le freestyle, le slalom, la vitesse et la course – mais une nouvelle épreuve passionnante sera introduite pour les JOJ de Buenos Aires 2018. Elle s’inspire des épreuves de ski cross et snowboard cross aux Jeux Olympiques d’hiver. Les athlètes doivent parcourir une piste parsemée d’obstacles. Ils s’affrontent tous les uns contre les autres lors de plusieurs manches et c’est leur total de points qui détermine ceux qui avance en demi-finale puis en finale. Contrairement à d’autres épreuves de voile, le kitesurf n’utilise pas de système de classement à minima et c’est le vainqueur de la dernière course qui l’emporte. Le parcours mesurera entre 1 800 et 2 000 mètres et les athlètes fileront à des vitesses d’environ 10m/s (12-15 nœuds). Les compétitions se dérouleront à San Isidro, juste en-dehors de Buenos Aires.

Nouvelles stars
Parmi les jeunes stars qui pourraient briller à Buenos Aires, citons le Français Victor Bachichet et l’Espagnole Nina Font Castells qui ont remporté respectivement les titres juniors masculin et féminin aux récents Championnats d’Europe TT:R 2017 de l’International Kiteboarding Association (IKA). 

“Je suis vraiment super content de remporter cette première épreuve”, a déclaré Victor Bachichet après sa victoire. “C’était génial. Avant de venir, je ne pensais pas gagner. J’espérais terminer dans le top 10, mais pas premier. C’est une formidable expérience de pouvoir venir ici et tester son niveau. À présent, je vais définitivement m’entraîner pour les épreuves de qualification aux JOJ.”

Et Nina Font Castells d’ajouter : “Cela fait du bien [de gagner]. Mais j’ai besoin de me détendre. Je suis tellement contente; ça va me prendre du temps de vraiment réaliser ce qui m’est arrivé. Ce serait merveilleux d’aller aux Jeux Olympiques de la Jeunesse et d’y représenter mon pays. Mais je n’y pense pas encore. Pour l’instant, je continue juste de faire mon "boulot" et je prends les choses comme elles viennent.”

Un sport de vitesse 
Le Français Alex Caizergues détient le record du monde de vitesse en kitesurf, avec pas moins de 56,62 nœuds (104,86 km/h) enregistrés en novembre 2013. Il a également remporté le Championnat du monde de kitespeed 2017, organisé sur l’île de Masirah au sultanat d'Oman plus tôt cette année, établissant un nouveau record à ces championnats avec 48,45 nœuds (89,72 km/h).

Un sport de longue distance
La plus longue distance jamais parcourue sur un kitesurf est de 862km (465 miles nautiques) ! Elle a été réalisée par le Porgugais Francisco Lufinha qui a glissé non-stop de Lisbonne jusqu’à Madère du 5 au 7 juillet 2015.

back to top En