skip to content
Date
16 juil. 2008
Tags
Actualités Olympiques

Kiprop mène l’offensive kényane sur moyenne distance


Série sur les boursiers de la Solidarité Olympique pour les Jeux de 2008 à Beijing - Aujourd’hui : Asbel Kiprop.
 
Depuis que Kip Keino a remporté le 1500 mètres aux Jeux Olympiques de Mexico en 1968, les Kényans trouvent leur inspiration auprès des coureurs de moyenne et longue distances, et ils n’ont jamais eu autant besoin d’eux qu’aujourd’hui. En cette année qui a commencé si tragiquement pour eux, un succès aux Jeux Olympiques aiderait un peu à panser leurs plaies, et si Asbel Kiprop, 19 ans, parvenait à remporter une médaille, il contribuerait à cette guérison.



"Nous devons oublier ce qu’il s’est passé"
Kiprop est originaire du village de Kaptinga près d’Eldoret, scène de quelques-uns des pires actes de violence commis à la suite des élections présidentielles de décembre dernier, dont la mort de l’ancien athlète olympique Lucas Sang. Kiprop s’entraîne à proximité, au centre d’entraînement de haut niveau Kip Keino renommé sur le plan international. “Les athlètes savent ce qu’il s’est passé et cela les a affectés,” a déclaré Keino, aujourd’hui président du Comité Olympique Kényan. “Nous devons oublier et poursuivre l’entraînement.”




Champion du monde junior
Un autre Kényan, Luke Kibet, champion du monde de marathon, a été blessé à la tête par une pierre lors des combats et ses chances de médailles à Beijing s’amenuisent. Kiprop s’en est heureusement bien sorti et a retrouvé son niveau de l’année dernière lorsqu’il était devenu champion du monde junior en course de fond. “Cette victoire a été un grand tournant pour moi”, a-t-il déclaré. “J’étais sur un nuage et je n’ai plus jamais regardé en arrière.”




"Je ne suis qu’à 9,24 secondes du record du monde"
Il poursuit sur sa lancée et devient champion d’Afrique du 1500m avant de terminer quatrième aux Championnats du monde à Osaka en réalisant son meilleur temps : 3:35.24. “Je ne suis qu’à 9,24 secondes du record du monde du 1500 mètres”, a indiqué Kiprop après cette course, record du monde que détient son idole Hicham El Guerrouj. “Même si Bernard Lagat s’en est rapproché en six ans, je pense que le moment est venu pour moi de faire une nouvelle tentative.”



Un double sur moyenne distance ?
Tout comme Kip Keino et son père avant lui, qui avait également couru le 1500m et terminé quatrième aux Jeux Africains de 1987, Kiprop s’est enrôlé récemment dans les forces de police kényanes. Par ailleurs, il s’est qualifié pour les Jeux à Beijing dans l’épreuve du 800m ainsi que du 1500m**. Dans tous les cas, Kiprop est un nom que l’on va probablement encore entendre beaucoup.




Pour les Jeux Olympiques à Beijing, la Solidarité Olympique a alloué en tout 1 088 bourses à 166 Comités Nationaux Olympiques dans 21 sports olympiques individuels.
 
Liens utiles
Tremplin pour les JO
Solidarité Olympique
 www.beijing2008.com

back to top En