skip to content
Date
06 juil. 1924
Tags
Paris 1924

Kinsey coiffe Atkinson dans une finale des haies spectaculaire

Sur la plus grande scène sportive du monde, le sprint des haies recèle des trésors d’excitation et aux Jeux Olympiques de 1924 à Paris, il n’en alla pas différemment.

 


Qu’il s’agisse de la chute à l’ultime haie de Gail Devers alors qu’elle menait la course aux Jeux à Barcelone en 1992 ou de sa compatriote américaine Lolo Jones qui, 14 ans plus tard, reproduisit l’incident à l’avant-dernière haie, l’éventualité d’un drame dans cette épreuve n’est jamais loin.

C’est ce qui se produisit à Paris.

Le favori sud-africain Sydney Atkinson avait réalisé haut la main le temps le plus rapide dans les huit séries éliminatoires. Coureur musclé, Sydney Atkinson franchissait les obstacles à une cadence de métronome et il accomplit nonchalamment sa demi-finale en un temps non moins impressionnant.

Daniel Kinsey n’en était pas moins un sauteur de haies extrêmement performant qui avait remporté le titre inter-collèges universitaires des États-Unis avant d’intégrer l’équipe américaine et d’obtenir ainsi son billet pour la France.

Il remporta son éliminatoire et sa demi-finale et on pouvait s’attendre à ce qu’il se montre un prétendant coriace à l’une des médailles.

Lors de l’épreuve, après un excellent départ, Sydney Atkinson demeura talonné par Daniel Kinsey, foulée pour foulée.

Dans les derniers mètres sur le point de prendre la tête, le grand Sud-africain, se prit le pied dans l’ultime obstacle et dans le couloir mitoyen, Daniel Kinsey eut suffisamment de ressource pour prendre l’avantage.

Quand il serra la main de Sydney Atkinson devant la presse mondiale, Daniel Kinsey parut aussi surpris de son succès que le reste du monde. Quatre ans plus tard, Sydney Atkinson conforta, néanmoins, son palmarès en remportant l’or des Jeux à Amsterdam.

Tags Paris 1924
back to top