skip to content

Kim So-hui et Zhao ShuaI s’approprient les premières médailles d’or du taekwondo

Kim So-hui (République de Corée) a été sacrée championne olympique de taekwondo dans la catégorie des -49 kg, mercredi sur le tatami de l’Arena Carioca 3, après avoir battu en finale la jeune Serbe Tijana Bogdanovic (7-6). Chez les hommes, en -58kg, le Chinois Zaho Shuai a remporté le titre en dominant le Thaïlandais Tawin Hanprab (6-4).

Kim So-hui s'est imposée sur le fil après avoir été mise à mal par la Serbe dans la 3e et dernière manche, encaissant 4 points, alors qu'elle avait pris les deux premiers rounds à son compte. La taekwondoïste, de la République de Corée, dont le papa a fait de la gymnastique artistique à haut niveau, a fait un retour marquant cette saison après une année 2015 difficile.

Getty Images

A 22 ans, elle s'offre son premier podium olympique après avoir décroché deux titres mondiaux, en 2011 et 2013. Tijana Bogdanovic, âgé de 18 ans, a fait forte impression il y a deux ans en remportant le titre mondial chez les juniors. Depuis, elle n'a cessé de progresser. Nommée meilleure plus jeune athlète de l'année en 2015 en Serbie, elle a remporté son premier grand titre en 2016 aux Championnats d’Europe.

« Je ne m’attendais même pas à devenir championne olympique » a réagi Kim. « J’ai vraiment donné tout ce que j’ai pu, et j’ai maintenant la tête dans les étoiles! ».

Dans cette catégorie, le rêve de la Chinoise Wu Jinggyu de devenir la première taekwondoïste de l’histoire à remporter trois médailles d’or s’est arrêtée en quart de finale sur une défaite face à Tijana Bogdanovic. La championne du monde en titre thaïlandaise Panipak Wongpattanakit a elle aussi perdu en quarts. Mais elle s’est remobilisée pour aller quérir le bronze. Patimat Abakarova, elle, a battu Wu dans l’autre combat de repêchage pour le bronze.

Getty Images

Le premier grand titre de Zaho Shuai

Le Chinois Zhao Shuai a été sacré champion olympique dans la catégorie -58 kg hommes, mercredi après avoir battu en finale le Thaïlandais Tawin Hanprab (6-4). Le Dominicain Luisito Pie et Sud-Coréen Kim Tae-hun ont décroché le bronze.

Zhao Shuai a fait une entrée fracassante chez les cadors de la discipline en remportant l'or olympique, tout simplement son premier grand titre. L'athlète au physique très longiligne (1,88 m) n'avait guère fait mieux jusque-là qu'une médaille de bronze aux Championnats du monde en 2015.

Getty Images

Zhao a globalement dominé cette finale, même si son adversaire Thaïlandais l’a mis en danger avec un coup de pied à la tête dans le 2e round. Mais Zaho n’a pas tremblé pour s’imposer 6-4 et devenir le premier chinois champion olympique de Taekwondo

Zhao Shuai, qui a fêté ses 21 ans pendant les Jeux de Rio, pratique le taekwondo depuis 10 ans et n'avait qu'un objectif dans la vie : gagner l'or à Rio 2016. Tawin Hanprab n'a pas réussi à accrocher l'or mais le jeune Thaïlandais de 18 ans a réalisé une solide et impressionnante performance en se hissant en finale des jeux Olympiques, la toute première grande compétition de niveau mondial de sa carrière.

Le champion olympique chinois ne doute pas que son triomphe au Brésil va servir de tremplin pour de futurs succès. « Gagner cette médaille d’or signifie que l’avenir du taekwondo masculin chinois peut être brillant et que nous pouvons gagner de plus en plus d’or. Ce n’est pas une victoire individuelle, c’est celle de toute une équipe. Je suis très excité. C’est encore incroyable ! »

back to top En