skip to content
Getty Images

Kerry Walsh-Jennings vise un quatrième titre olympique consécutif en beach volley

Triple championne olympique en titre avec Misty May-Treanor, Kerry Walsh-Jennings revient sur la plage de Copacabana avec une nouvelle partenaire, April Ross, finaliste malheureuse à Londres en 2012. La paire américaine savoure à l’avance l’ambiance de la plage mythique !


En course pour tenter de gagner un quatrième titre olympique consécutif, la légende américaine du volleyball de plage Kerry Walsh-Jennings attend avec impatience de profiter du confort consistant à jouer sur une vraie plage, et pas n’importe laquelle, la mythique Copacabana de Rio de Janeiro.

Walsh-Jennings a dû surmonter la cinquième opération de l’épaule de sa carrière et un changement de partenaire pour se qualifier pour les Jeux de Rio, après son association dorée avec Misty May-Treanor (championnes olympiques 2004, 2008 et 2012) qui a mis un terme à sa carrière dans la foulée de leur victoire aux Jeux de Londres il y a quatre ans.

Getty Images

Ayant réussi ce pari, la championne de 37 ans ne risque pas d’être rebutée par un public chaud comme la braise supportant les joueuses locales, ni de jouer aux heures avancées de la nuit. « Ce sera ma première expérience olympique sur une plage naturelle », explique Kerry Walsh-Jennings, qui fait ici équipe avec April Ross. « C’est comme ça, et il va y avoir un atmosphère fantastique en jouant à minuit. Jouer sous les projecteurs des Jeux Olympiques est si spécial. Je le savoure pleinement ! ».

« Jouer à « Copa » c’est exceptionnel, et l’énergie qu’il y a ici élève définitivement le niveau des joueurs. Ça va être magnifique de jouer devant des fans déchainés, passionnées, c’est quelque chose que nous allons tous énormément apprécier », ajoute-t-elle.

Getty Images

April Ross était de l’autre côté du filet en finale face à Walsh-Jennings et May-Treanor il y a quatre ans à Londres. Avec Jennifer Kessy, elle avait dû se contenter de la médaille d’argent. Et elle espère que les installations de Copacabana vont permettre à la paire qu’elle forme désormais avec Kerry de se sentir comme à la maison. « C’est génial de jouer sur une vraie plage », dit-elle, « C’est sur ce genre de terrain que nous nous entraînons au quotidien. Cela ressemble plus à quoi nous sommes habituées en Californie ! ».

Walsh-Jennings et Ross affrontent la paire australienne Mariafe Artacho del Solar et Nicole Laird dans le premier de leur trois matches de poule, à minuit ce samedi.

back to top En