skip to content
Date
18 août 2016
Tags
Rio 2016 , Actu CIO , Athlétisme , États-Unis d'Amérique

Kerron Clement s’impose en puissance à l’arrivée d’un 400m haies ultra-rapide

L’Américain Kerron Clement s’est imposé tout en puissance à l’arrivée de la finale 400 m haies, jeudi au stade olympique, en contenant les assauts du kenyan Boniface Rumuti. Incroyable arrivée avec le vainqueur en 47.73, son dauphin en 47.78 et le Turc Yasmani Copello en bronze en 47.92. Quatre coureurs sous les 48 secondes sur la distance !

Le chrono de Clement à l’arrivée est de loin la meilleure performance de la saison.

Quatre records nationaux ont été battus dans cette finale : par Boniface Tumuti pour le Kenya (47.78), par Yasmani Capello pour la Turquie (48.78), par Thomas Barr arrivé 4e pour l’Irlande (47.97), et par Magi Rasmus pour l’Estonie (48.40), au 6e rang.

Getty Images 

Cette victoire intervient huit ans après que Clement, né à Trinidad-et-Tobago ait gagné aux Jeux de Beijing, l’argent sur la même distance derrière son compatriote Angelo Taylor, et l’or sur 4x400m avec les USA.

Les blessures ont contrarié sa carrière durant les années suivantes, et il a fini loin des médailles à Londres en 2012, alors qu’il luttait pour retrouver sa meilleure forme. Dans le stade olympique de Rio, Kerron Clement a donné un avertissement à tous ses rivaux dès les demi-finales, mardi 16 août en remportant sa course avec aisance et en signant le meilleur chrono du jour.

48h plus tard, pour une finale dont le départ a été donné à midi pile, Clement est parti sur un rythme très rapide et s’est ménagé une bonne avance en sortant du virage. Mais dans la ligne droite, Tumuti est revenu à toute vitesse sur lui, l’Américain a dû produire un ultime effort pour le battre de 5/100e sur la ligne d’arrivée, avant d’être chaudement félicité par son coéquipier décathlonien Ashton Eaton, présent à proximité durant la défense de son titre des épreuves combinées. 

2016, l’année de la rédemption pour Kerron Clement

Kerron Clement a expliqué toute sa détermination à atteindre le podium à Rio,

Getty Images

ayant fait des Jeux 2016 son plus grand objectif, pour une forme de rédemption après les problèmes accumulés en 2012. « J’avais un objectif en tête, et mon état d’esprit, c’était de venir ici et de gagner une médaille. En 2008, j’étais plutôt court, et j’ai eu l’argent. En 2012, je me battais avec les blessures et les opérations. J’étais juste content d’avoir pu entrer en finale », a expliqué le champion olympique qui souffrait d’une hernie discale et fut opéré des adducteurs avant les Jeux de Londres. « 2016 est  pour moi l’année de la rédemption. Je suis si honoré d’avoir la médaille d’or. »

Kerron Clement avait déjà sa propre célébrité hors de la piste, ayant tourné dans une vidéo de la diva pop Beyoncé, le hit international « Run the world » après avoir été invité à assister au tournage par un ami danseur.

Getty Images

Quant à Boniface Mucheru Tumuti, il fête sa première médaille olympique : « c’est une grande, grande joie que je dédie à ma fille qui est née la semaine dernière. J’ai manqué l’or d’un tout petit rien. Mais aujourd’hui, j’ai battu le record du Kenya et je termine avec la médaille d’argent du 400m haies qui est un gros évènement et une course particulièrement difficile. »

back to top En