skip to content
Date
11 août 1948
Tags
Londres 1948

Karen Magrethe Harup - Natation


Nombre des athlètes de ces Jeux avaient vu leur carrière sportive empêchée par la Seconde guerre mondiale. Quand celle-ci éclata, Karen-Margrethe Harup, jeune prodige danoise de 15 ans, était sur le point d’être sélectionnée pour représenter son pays aux Jeux Olympiques de 1940.

Sa piscine qu’on ne pouvait plus chauffer fut fermée au public, mais Karen-Margrethe Harup, bravant l’eau froide, n’en continua pas moins de s’y entraîner. Il lui fallut néanmoins attendre les Championnats d’Europe de 1947 à Monaco pour pouvoir faire étalage de son talent et remporter les titres du 100 m dos, du 400 m nage libre et du relais 4 x 100 m. Un an plus tard, elle se classait juste derrière les plus grandes nageuses et s’alignait avec elles dans les mêmes épreuves. La compétition cependant se révéla beaucoup plus rude, et la puissance des États-Unis et de l’Australie l’incitèrent à se surpasser pour décrocher ses propres médailles. Elle répondit à ce défi avec élégance. L’or tomba d’abord dans le 100 m dos accompagné d’un record olympique. Deux médailles d’argent suivirent dans les autres épreuves derrière l’Américaine Ann Curtis qui se présentait comme l’adversaire apparemment insurpassable. Finalement de retour chez elle, Karen-Margrethe Harup impressionna grandement ses fans par son exploit de trois médailles à une édition des Jeux.

Un seul athlète danois était parvenu à une telle prouesse et c’était en 1900 ! En effet le tireur Peter Nielsen y avait décroché trois médailles de bronze, qui était déjà bien, mais aux yeux du plus grand nombre les victoires de Karen-Margrethe Harup, remportées dans un sport aussi complet contre de puissants pays rivaux, avaient autrement plus de valeur. Karen-Margrethe Harup se retira l’année suivante après avoir gagné 30 titres danois et établi deux records du monde. Elle continua à nager le restant de sa vie et à plus de 70 ans elle entraînait encore de jeunes nageurs.

back to top