skip to content
Date
18 août 2016
Tags
Rio 2016 , Actu CIO , Boxe , Cuba

Julio Cesar La Cruz s'adjuge le titre des lourds-légers

Le boxeur Cubain Julio Cesar La Cruz est devenu champion olympique de la catégorie -81 kg en battant en finale le Kazakh Adilbek Niyazymbetov, jeudi sur le ring du pavillon Riocentro 6.

La Cruz, âgé de 27 ans et triple champion du monde amateur de la catégorie, était le grand favori du tournoi. Sa boxe mobile et légère en fait un adversaire réputé insaisissable et Niyazymbetov en a fait les frais jeudi.

Il apporte ainsi un premier titre à la boxe cubaine dans ces Jeux Olympiques, après trois médailles de bronze qui ont frustré cette place forte de la discipline. Le Français Mathieu Bauderlique et le Britannique Joshua Buatsi reçoivent, eux, la médaille de bronze de la catégorie.

Getty Images

Combattant en rouge, Julio Cesar La Cruz a remporté les deux premiers rounds à l’unanimité, mais a souffert dans le troisième où Niyazymbetov a réussi à faire plus qu’impression. Le boxeur Cubain savait qu’il avait gagné et a quelque peu baissé sa garde alors que le match se terminait. Au final, il a gagné les trois rounds (trois fois 29-28) pour une nette victoire 3-0.

Cuba compte désormais un titre dans chacune des douze catégories de la boxe olympique. Mais celle-ci est la première gagnée sur le ring du Pavillon Riocentro 6 dans une catégorie où les boxeurs de l’ile caraïbe ne s’étaient pas imposés depuis 1980.

« J’ai senti moins de pression aujourd’hui », a dit un Julio Cesar La Cruz ravi de sa victoire. « Je connaissais bien mon adversaire, il est un des meilleurs boxeurs au monde. Aujourd’hui, j’ai apprécié la bataille et vous pouvez voir le résultat sur le champ : j’ai la médaille dans la main ! ».

Getty Images

« Je suis très, très heureux, j’ai l’or. Je suis reconnaissant à ma famille, et à tous les gens qui ont rendu ça possible. Je sens que cette médaille est le salaire de tous les sacrifices et de l’aide que j’ai reçu de tout le monde, et particulièrement de ma maman », a ajouté La Cruz.

Adilbek Niyazymbetov, qui avait également remporté la médaille d’argent à Londres en 2012, espérait bien devenir le deuxième champion olympique kazakh à Rio, après la victoire de Daniyar Yeleussinov chez les welters la veille. Il a confié sa déception d’être passé si près une fois de plus. 

Getty Images

« Je ne peux pas dire que je suis totalement heureux » a dit le boxeur Kazakh, « parce que j’avais une chance de gagner le titre, je n’étais pas venu pour la médaille d’argent. Quand vous la gagnez pour la deuxième fois, c’est un peu triste. Je me suis entraîné durant quatre ans, je me suis préparé pour la médaille d’or, et je suis encore vice-champion olympique, ce qui est  bien, mais moins émouvant que la première fois à Londres. »

Niyazymbetov a reconnu que le style de son adversaire l’avait mis en difficulté : « Il n’y a pas beaucoup de boxeurs qui combattent en contre. Pour faire ça, vous devez extrêmement bien défendre et réfléchir tout le temps. C’est la chose pas commune face aux boxeurs cubains. Vous devez y penser à fond et être très, très rapide pour les battre. »

Tags Rio 2016 , Actu CIO , Boxe , Cuba
back to top En