skip to content
Date
13 oct. 2014
Tags
Nanjing 2014 , JOJ , Actu CIO

Judo dames à Nanjing : la rivalité et l’amitié sur le tatami

Victoire au golden score pour Melisa Cakmakli, succès expéditif pour Layana Colman, par ippon tardif pour Szabina Gercsak ou face à une amie pour Brigita Matic : chaque catégorie féminine a eu son histoire particulière à Nanjing, pour finir par un feu d’artifice dans l’épreuve internationale mixte !

17 août : Melisa Cakmaki au golden score

Pour l’ouverture des compétitions de judo sur le tatami du gymnase de Longjiang, dans la catégorie -44 kg dames, la Turque Melisa Cakmakli a eu au moins deux occasion de sauter dans les bras de son entraîneur. Une première fois en demi-finale, lorsqu’au terme d’un combat très serré, le plus petit des avantages (un yuko) marqué sur la fin lui a donné la victoire face à la Japonaise Honora Yamauchi et une place en finale contre l’Azerbaïdjanaise Leyla Aliyeva, pour sa part sortie gagnante de la Russe Anastasya Turcheva sur une pénalité.

Le combat pour l’or entre les deux jeunes judoka a été particulièrement intense et indécis puisque rien n’a été marqué durant le temps règlementaire. Cakmaki et Aliyeva ont donc joué la victoire au golden score, l’Azerbaïdjanaise a reçu une pénalité… et Melisa a pu courir sur le tatami pour aller fêter sa victoire dans les bras de son entraîneur !

Anastasya Turcheva et Honoka Yamauchi se sont donc partagé les médailles de bronze.

18 août : Layana Colman apporte l’or au Brésil

La Brésilienne Layana Colman n’a pas fait les choses à moitié pour remporter l’or dans la catégorie -52kg, ce lundi 18 août à Nanjing. Elle a dominé sa finale d’entrée et a signé sa victoire sur étranglement au bout d’une minute et 22 secondes. Un étranglement si bien réalisé que son adversaire, la Bulgare Betina Temelkova, a immédiatement tapé le tatami pour signifier son abandon.
 
« Tout le travail que j’ai réalisé valait la peine ! » s’est exclamée Cloman, souriant tout en retenant ses larmes après sa victoire sur le tatami du gymnase Longjiang. Sa coach Danusa Shira Bittencourt, a déclaré que la victoire de sa protégée était due à une énorme préparation et à un sens de la discipline nouvellement acquis.  « L’année écoulée a vu une intense préparation pour cet évènement. Elle sait que cela a valu la peine », a-t-elle expliqué.

Dans cette catégorie, Temelkova a pris la médaille d’argent, tandis que la Sud-Coréenne Lee Hyekyeong et la Slovène Marusa Stangar ont remporté leurs combats pour le bronze.

En finale des-63kg dames,la Hongroise Szabina Gercsak a par trois fois tenté de renverser son adversaire Roumaine Adelina Dobre, avant d’y parvenir pour s’imposer par ippon.

Le mouvement victorieux s’est produit lorsque Gercsak a cloué Dobre sur le dos à 50 secondes de la fin du match. Sur le podium, aux côtés de Gercsak (or) et Dobre (argent), figurent l’Allemande  Jennifer Schwille et l’Autrichienne Michaela Polleres, médaillés de bronze.

19 août : combats entre amies

L’esprit des Jeux Olympiques de la Jeunesse a soufflé sur la catégorie -78 kg en commençant par le premier match pour le bronze de la journée.  L’Espagnole Sara Rodriguez s’est imposée face à la Sud-Africaine Unelle Snyman grâce aux pénalités.  A la fin du combat, Rodriguez a étreint son adversaire, puis lui a levé le bras comme pour annoncer une victoire dans un match de boxe !

« J’ai fait ça parce que c’était une façon de reconnaitre que le combat avait été particulièrement serré » a expliqué Rodriguez, « et aussi pour montrer à quelle point elle s’était bien battue. » Sara Rodriguez raconte qu’elle considère Unelle Snyman comme une amie, et qu’elles se sont entraînées de concert, avant de passer du temps ensemble durant ces JOJ.

La bataille entre amies a connu un autre épisode dans cette catégorie de poids quand la Croate Brigita Matic a battu la Bosniaque Aleksandra Samardzic dans le combat pour la médaille d’or.  Matic a dit après sa victoire que c’était son premier match à ce niveau face à une amie très proche.  « On a appris à bien se connaitre au fil des années » a déclaré Matic. « C’est dur de combattre face à quelqu’un avec qui vous êtes très amie, mais c’est de l’or, et c’est un sentiment génial ! »

Le match s’est également joué sur des pénalités, aucune des deux adversaires ne parvenant à prendre clairement l’avantage.  « J’avais imaginé que ça se passerait comme ça » a dit Matic, « Je savais qu’aucune de nous deux n’allait s’imposer par ippon. Je me doutais que ça allait être ce genre de combat. »

Samardzic a pris la médaille d’argent, alors que la Vénézuélienne Elvismar Rodriguez a remporté l’autre médaille de bronze pour rejoindre son homonyme espagnol sur le podium.


21 août : L’épreuve par équipes mixte crée des liens par-delà les frontières

Dans le dernier combat de judo des JOJ de Nanjing 2014, on a vu un jeune judoka serbe hurler ses encouragements du bord du tatami à sa coéquipière du Chinese Taipei, alors que leur formation luttait pour la médaille d’or de la compétition par équipes internationale mixte.

Ce sont Maria Siderot (POR), Adrian Gandia (PUR), Ayelen Elizeche (ARG), Sukhrob Tursunov (UZB), Lisa Mullenberg (NED), Mikhail Igolnikov (RUS) et Morgane Duchène (FRA) qui ont remporté la médaille d’or de cette compétition inédite.

Quand Wang Yu Jun (TPE) a été renversée sur le dos par Morgane Duchène (FRA), perdant son combat par ippon, c’est son coéquipier de 18 ans, Nermanja Majdov (SRB), qui est venu la réconforter et la féliciter pour leur médaille d’argent collective. « Nous ne nous connaissions pas » a expliqué Majdoy après le combat, « mais aujourd’hui, nous sommes une famille ». Les autres membres de cette équipe argentée étaient Nastasya Turcheva (RUS), Layana Colman (BRA), Dzmitry Minkou (BLR), Ivana Sunjevic (MNE) et Ryu Seunghwan (KOR).

Ils se tenaient tous au bord du tatami, agitant les bras, encourageant de la voix leur coéquipière pour qu’elle marque ippon au moment où Wang semblait avoir mise Duchène sur le dos, mais le point ne lui était pas accordé. Majdoy redoublait d’ardeur dans ses encouragements pour que son équipe garde le moral.  « Aujourd’hui, nous sommes une seule équipe », a déclaré Majdoy, « et nous partageons la même médaille d’argent ».

Dans le combat le plus excitant de la finale, Lisa Mullenberg était menée au score par Ivana Sunjevic quand elle a réussi à la battre par ippon à la dernière seconde. « C’est vraiment spécial » a dit Mullenberg, qui a fêté ses 18 ans ce mercredi 20 août 2014 avec une médaille d’or autour du cou. « Le tableau de marque affichait « 1 seconde », c’est génial de gagner comme ça ». Les deux équipes étaient à égalité quand Mullenberg a donné l’avantage à sa formation. « J’aime vraiment l’équipe » a confié Mullenberg, « Normalement, nous ne disputons pas de compétition comme celle-ci, mais je pense que nous devrions en faire plus ».

Deux équipes mixtes internationales ont partagé le bronze et 29 médailles de judo ont été décernées en cette dernière journée, tandis que flottaient quatre drapeaux olympiques.


back to top