skip to content
©JR-ART.NET
Date
22 déc. 2016
Tags
Actualités Olympiques , Rio 2016 ,
Rio 2016

JR: «J’ai eu l’impression de retrouver une mappemonde humaine! »

A Rio, JR, cet artiste contemporain français a marqué les esprits avec deux projets : les Giants, des images gigantesques d’athlètes installées sur des échafaudages en plein cœur de la ville de Rio et Inside Out, ce camion photographique qui capte les visages du public qui  sont collés dans l’espace urbain. JR revient sur son expérience comme artiste en résidence aux JO de Rio 2016.

Quel bilan tirez-vous de votre intervention à RIO ?
Le projet de Rio a été un moment clé dans mon parcours artistique car cela fait plus de 10 ans que je travaille là-bas, dans les favelas, dans la ville, avec les musées, et j’ai toujours appréhendé un retour avec une grande œuvre qui pourrait lier tous ces univers avec lesquels j’ai travaillé. Ces Giants correspondent au retour idéal car ils mêlent tous ces univers, des installations muséales, qui trônent au milieu de la ville, visibles de tous. L’important pour moi dans une ville comme celle-là et dans le contexte actuel était de rendre ces œuvres le moins élitistes possible car étant situées dans l’espace public, tout le monde avait le même droit de regard sur ces œuvres.

JR-ART.NET

Estimez-vous que les Jeux Olympiques sont une matière intéressante pour les artistes ?
Pour moi cela a été une matière incroyable que je ne soupçonnais pas et dans laquelle j’espère me replonger à l’avenir ! Il y a tellement de couches sur le plan humain, et pas forcément sportif, de tout ce qui se passe sur les coulisses de cet évènement, sur lequel il y a des ponts avec mon travail, qui est de privilégier l’humain avant, tout peu importe l’origine et la couleur. 

D’après-vous y-a-t-il de la place pour l’art aux Jeux Olympiques ?
Bien sûr, il y a toujours de la place pour l’art à partir du moment où il y a de la place pour s’exprimer et que ce n’est pas dans un cadre déjà envahi par les marques et les sponsors. Dans mon cas, j’ai choisi la ville pour être complètement libre.

JR-ART.NET

Quel est votre meilleur souvenir des Jeux ? Votre plus belle image des Jeux ?
Mon meilleur souvenir restera le Maracanãzinho, le petit stade à côté du célèbre Maracanã, où j’ai pu me glisser avec mon équipe et observer l’arrivée de tous les athlètes du monde entier réunis, sans photographes ni caméras, avant d’entrer dans la cérémonie d’ouverture. J’ai eu l’impression de retrouver une mappemonde humaine.

Ces 3 Giants que sont-ils devenus ?
La majorité de mes œuvres sont éphémères, elles marquent les esprits et elles continuent d’exister au travers des photographies que les gens ont relayées, ou moi-même. Mais l’objet physique disparait petit à petit. J’imagine que les échafaudages aujourd’hui servent à construire le Brésil de demain, je l’espère en tout cas.

JR-ART.NET

Avez-vous eu des feedbacks de la part des athlètes qui ont participé à ce shooting, que ce soit celui des Giants ou celui d’InsideOut au village en particulier ?
J’ai eu des feedbacks des trois sportifs qui n’ont pas pu participer aux JO cette fois-ci  mais qui ont été très fiers d’être représentés de manière symbolique là-bas. Je suis resté en contact avec beaucoup de sportifs qui avaient juste participé à Inside Out ou suivi d’un œil le projet, ce sont de belles rencontres et la découverte d’un univers que je ne  connaissais qu’à travers le petit écran.

Concernant le projet Inside Out Rio comment jugez-vous la participation du public ?

La participation a été incroyable dans tous les quartiers, aussi bien au centre-ville que dans les favelas ou au village olympique. Jamais le camion n’est resté un instant sans fonctionner. Je rêvais d’amener ce projet au Brésil, avec cette ampleur, depuis des années et j’espère que ça va continuer car le camion est toujours là-bas.

Quelle est votre actualité en ce moment ? 
Je finis un film avec la réalisatrice Agnès Varda et j’attaque un nouveau projet que j’ai hâte de révéler l’année prochaine. Et peut-être beaucoup d’autres Giants ? La meilleure manière de suivre mes projets reste à travers les réseaux sociaux.


En savoir plus sur le programme d’artistes en résidence  
Retrouvez tous les visages du projet Inside Out Rio 2016  
Suivre les actualités de l’artiste sur Facebook et Instagram 

La recommandation 26 de l’Agenda 2020, la feuille de route stratégique pour le Mouvement olympique, vise à "Renforcer davantage l’alliance du sport et de la culture aux Jeux Olympiques ainsi qu’entre leurs différentes éditions". L’implémentation d’un programme d’artistes en résidence pendant les Jeux figure parmi les premières mesures de cette recommandation.

back to top En