skip to content
IOC 2016

Journée internationale du sport au service du développement et de la paix : l'Olympisme au service de la paix


En cette Journée internationale du sport au service du développement et de la paix, le monde célèbre le rôle du sport en tant que vecteur de changement social ainsi que sa capacité à unir les peuples et à promouvoir une culture de paix. À cette occasion, trois jeunes Cariocas d'une favela de Rio de Janeiro nous montrent comment le sport, l'organisation Fight for Peace et les Jeux Olympiques qui vont se tenir dans leur ville en août les encouragent à devenir des champions dans la vie. 

Chaque jour, partout dans le monde, des organisations et des individus utilisent le sport pour améliorer l'éducation et la santé, promouvoir l'intégration sociale et l'égalité des sexes, et favoriser la réconciliation. Fight for Peace est l'une de ces organisations. Lauréate du Prix et d'une subvention "Sport pour tous" du CIO en 2013, cette organisation non gouvernementale fondée en 2000 est implantée dans les favelas (Maré) de Rio – la ville hôte des Jeux Olympiques de 2016. En partenariat avec le Comité National Olympique brésilien, le CIO soutient l'Académie Maré de Fight for Peace et son programme "Champions de la communauté". Associant les sports de combat aux valeurs olympiques, ce projet encourage le développement des jeunes et des entraîneurs vivant dans des communautés touchées par le crime, la violence et l'exclusion sociale.

"J'ai toujours eu un tempérament explosif", confie Maria Do Socorro De Melo. "Je me défendais en étant agressive." Maria, qui a rejoint le programme il y a maintenant deux ans, a appris à se contrôler et se sent aujourd'hui plus calme. "Je pense que nous devrions promouvoir la paix tous les jours. Être en paix avec soi-même, ne pas se lever tous les matins en se demandant comment blesser quelqu'un ou en pensant que l'on va être blessée fait toute la différence."

Pour la judoka Keyla Rosa, âgée de 18 ans, Fight For Peace est devenue comme "une deuxième maison". Expulsée de l'école avant de devenir l'une des élèves du centre il y a quatre ans, Keyla voit désormais la vie d'un autre œil et se prépare un avenir plus prometteur.

L'accueil des Jeux Olympiques à Rio dans quelques mois est une autre source d'inspiration pour les Cariocas. Après avoir renoué avec la confiance grâce à la boxe, Jarde Lopes Da Silva souligne que les Jeux "sont source d'espoir pour les jeunes du quartier" et pense qu'ils laisseront "un héritage positif pour la culture du sport, un art magnifique, salvateur, qui mériterait [selon lui] davantage d'encouragements".

"Les Jeux Olympiques sont un formidable cadeau pour nous", indique Ana Caroline Belo, coordinatrice chez Fight for Peace. "Il y a cet esprit olympique qui véhicule cette idée d'unité et de force. Le sport peut changer l'existence des écoliers, en particulier dans un quartier pauvre comme Maré."

Découvrez ici la lutte des Cariocas pour la paix.

Fight for Peace aux Jeux et ailleurs dans le monde

Parmi ceux qui ont été choisis pour porter la flamme olympique pour les Jeux de Rio se trouve une judoka de Fight for Peace, Raissa Souza de Lima. Les combats qu'elle a dû mener dans la vie l'ont poussée à apprendre à se battre. Depuis qu'elle a rejoint Fight for Peace, Raissa s'est épanouie, épousant les valeurs et le comportement des judokas. Elle contribue désormais chaque jour au développement de dizaines de jeunes gens en apportant son concours dans le cadre des cours de judo organisés par l'association.

Les projets mis sur pied par Fight for Peace laisseront un héritage social à Rio de Janeiro bien après l'extinction de la flamme olympique. Le champ d'action de l'organisation s'étend également au-delà du Brésil. Grâce à son réseau mondial, Fight for Peace propose désormais des formations à des organisations implantées dans 25 pays, partageant ainsi l'expérience et le savoir acquis dans la favela de Maré. Fin 2015, 132 organisations partenaires avaient bénéficié de ces formations, permettant ainsi à Fight for Peace d'élargir sa portée dans le monde en touchant plus de 250 000 jeunes. En savoir plus sur Fight for Peace.

Les Jeux Olympiques ont la capacité de promouvoir la solidarité et la tolérance non seulement entre les fans de sport et les communautés de Rio, mais aussi entre les participants. Pendant les Jeux, le village olympique symbolisera une nouvelle fois les valeurs de tolérance et de solidarité dans leur forme la plus pure car les athlètes des 206 Comités Nationaux Olympiques y vivront ensemble, en harmonie, délivrant ainsi un message de paix au reste du monde.

Parallèlement au projet de Fight for Peace et à l'occasion de la Journée internationale du sport au service du développement et de la paix, le CIO présente deux projets passionnants, le premier encourageant la paix et l'unité par le sport au Rwanda et le deuxième montrant comment le sport peut transcender les frontières grâce à l'initiative lancée par un double de tennis indo-pakistanais.  

Découvrez tous les récits ici.

Restez connectés et rejoignez le mouvement #sport4betterworld !

Rendez-vous sur http://www.olympic.org/fr/idsdp pour plus d'informations sur la Journée internationale du sport au service du développement et de la paix 

En savoir plus sur les actions menées par le CIO sur le terrain

back to top En