skip to content
Date
19 févr. 2010
Tags
Vancouver 2010 , Skeleton , Actu CIO , Canada

Jon Montgomery - un itinéraire qui sort de l'ordinaire

L’itinéraire qui a conduit Jon Montgomery jusqu’à la gloire sportive sort vraiment de l’ordinaire. Il grandit à Calgary, au Canada, et travaille comme commissaire-priseur lorsqu'il accompagne sa famille pour assister à une course locale de skeleton. Il est tellement emballé qu’il décide tout de suite, malgré ses 23 ans, de s’y mettre.


Il fait preuve immédiatement d’un talent certain, mais doit encore travailler beaucoup pour peaufiner sa technique. Mais six ans à peine après avoir été contaminé par le virus, il remporte à 29 ans sa première course de Coupe du monde, assurant du même coup sa qualification pour les Jeux d’hiver de Vancouver. Il répond ainsi à la question qui taraude tout le monde : n'importe qui peut-il passer du statut de néophyte complet à celui de candidat à la médaille d'or en un peu plus de cinq ans ? Du coup, la compétition olympique se transforme en une bataille au couteau entre Montgomery et le Letton Martin Dukurs.

Ce dernier est le plus rapide de la première manche où il bat le record de la piste, mais le Canadien réplique du tac au tac en signant le meilleur temps des deux descentes suivantes. Il compte pourtant encore 18 centièmes de retard sur le Letton, à l’amorce de l’ultime manche.

Hermétique à la pression, Montgomery se montre brillamment à la hauteur en se glissant à la première place, pour enlever l’or avec à peine 7 centièmes de seconde d’avance. Il explose de joie, avant de s’en excuser auprès de Dukurs en lui confiant qu’il avait réalisé que son euphorie était “un manque de respect”, un geste de sportivité qui lui a valu encore plus d’admirateurs.

Il fêtera sa victoire plus tard en petit comité avec ses supporters, exprimant l'espoir que sa victoire incite davantage de gens à se mettre au sport.                                                    

back to top En