skip to content

John B. Kelly Sr : un exploit historique à Anvers… et une dynastie légendaire

John B. Kelly Sr IOC
Date
07 sept. 2020
Tags
Actualités Olympiques, Anvers 1920, Aviron
John Brendan (dit "Jack") Kelly Sr réalise un exploit unique sur le bassin du canal de Willebroeck à Bruxelles, il y a cent ans lors des Jeux de la VIIe Olympiade : en une demi-heure, il s'impose dans l'épreuve solitaire du skiff, puis dans celle du deux de couple avec son cousin Paul Costello. Maçon de formation, de nouveau titré en 1924 à Paris, il fera fortune dans la construction et sera le père de John B. Kelly Jr, lui aussi médaillé olympique en aviron, et de Grace Kelly, célèbre actrice américaine devenue princesse de Monaco.


John B. Kelly naît à Philadelphie le 4 octobre 1889 dans une famille de dix enfants. Ses parents irlandais ont émigré aux États-Unis quelques années auparavant. Sportif, de grande taille pour son époque (1,89 m), il apprend à ramer sur la rivière Schuylkill qui traverse la Pennsylvanie et se jette dans le Delaware à Philadelphie. Tout en commençant à travailler comme maçon, il excelle dans d'autres sports, comme le basket-ball et le football américain. Devenu l'un des meilleurs rameurs dans son pays grâce à ses victoires dans de nombreuses compétitions, il s'engage dans l'armée américaine lors de la Première Guerre mondiale et deviendra lieutenant.

Démobilisé en 1919, Jack Kelly crée sa propre entreprise de construction tout en visant un objectif majeur : participer à la plus prestigieuse des compétitions d’aviron mondiales, l'édition 1920 de la "Royal Henley Regatta" sur la Tamise à Henley-on-Thames, et viser le très convoité "Diamond Scull" pour les rameurs solitaires. Mais son inscription lui est refusée, sous le prétexte qu'il a "travaillé avec ses mains" alors que cette noble épreuve est strictement réservée aux amateurs. Déjà six fois champion des États-Unis, il redouble alors d'efforts pour préparer les épreuves olympiques à Anvers.

IOC - Antwerp 1920
Trois titres olympiques dont un doublé en une demi-heure 

La compétition olympique de skiff sur le bassin du canal de Willebroeck à Bruxelles commence le 27 août 1920 et s'achève le 29 avec la finale. Jack Kelly a pour principal rival le Britannique Jack Beresford, vainqueur cette année-là du Diamond Scull : pour cette raison, il est particulièrement déterminé à le battre.

Ils réalisent les deux meilleurs temps des quarts de finale qui réunissent dix rameurs issus de dix nations différentes. Kelly est plus rapide que Beresford d'environ une seconde. Chacun gagne ensuite sa demi-finale. L’Américain doit se défaire du Néo-Zélandais Darcy Hadfield alors que le Britannique dispose aisément du Néerlandais Frits Eyken. Les deux rivaux s'affrontent ensuite en duel pour le titre.

Ce dimanche après-midi, la finale va être en tout point mémorable. Un combat homérique, qui voit Beresford prendre fermement les commandes et mener jusqu'à environ 100 m de l'arrivée, quand Kelly le rattrape et le dépasse, parvenant à conserver une seconde d'avance sur la ligne d'arrivée, devant un public enthousiasmé par ce spectacle.

John B. Kelly Sr IOC - Paris 1924

Parallèlement Jack Kelly s'est qualifié pour la finale du deux de couple en compagnie de son cousin Paul Costello. Elle a lieu environ 30 minutes après sa victoire en skiff. Kelly et Costello se montrent largement supérieurs à leurs adversaires ; ils remportent l'or en 7:09:20 avec dix secondes d'avance sur l'embarcation italienne (7:19.0) ; le bateau français suit en 7:21.0. L'exploit de John B. Kelly Sr n'a jamais été réédité aux Jeux Olympiques. La légende raconte, et sa famille l'a confirmé, qu'il aurait ensuite envoyé sa casquette de compétition au souverain du Royaume-Uni George V accompagné de ce mot : "Avec les salutations d'un maçon".

Quatre ans plus tard, Kelly et Costello reviennent sur la scène olympique pour défendre leur titre aux Jeux de Paris 1924. Sur la Seine, le deux de couple américain signe le meilleur temps des séries avec 18 secondes d'avance sur l'embarcation française. La finale le 17 août est plus disputée, mais les tenants du titre produisent leur effort à 500 m de l'arrivée et s'imposent avec quatre secondes d'avance sur les Français Marc Detton et Jean-Pierre Stock, qui se sont eux-mêmes détachés du bateau hongrois, lequel prend le bronze. John B. Kelly Sr est alors le premier triple champion olympique en aviron.

 John B Kelly, Jr (left) with his father, John B Kelly Sr, (right) IOC - John Brendan Kelly Sr & John Brendan Kelly Jr


Entrepreneur fortuné à l'origine d'une célèbre dynastie

Kelly met fin à sa carrière sportive après les Jeux de Paris et fait fortune avec son entreprise de construction qui devient l'une des plus importantes des États-Unis. Il s'implique brièvement en politique, soutient généreusement toute sa vie le sport amateur et disparaît à 70 ans le 20 juin 1960. Aujourd'hui, une statue en bronze le représentant rames en mains à bord de son skiff, avec la mention de ses trois titres olympiques, est située au Fairmount Park de Philadelphie, au bord de la rivière Schuylkill.

Avec son épouse Margaret, elle aussi sportive accomplie, ils ont quatre enfants, dont John Brendan Kelly Jr né en 1927 et Grace qui voit le jour le 12 novembre 1929. John B. Kelly Jr réussira ce que son père n'avait pu accomplir : en 1947, il remporte, à sa plus grande fierté, le Diamond Scull à Henley-on-Thames et réédite cet exploit en 1949. Il participe à quatre éditions des Jeux Olympiques de 1948 à 1960 et s'adjuge une médaille de bronze en skiff à Melbourne en 1956. Il devient en 1985 président du Comité National Olympique des États-Unis avant de décéder la même année d'une crise cardiaque.

KELLY, John Brendan Jr. | KELLY, Grace | GRIMALDI, Albert IOC - Grace Kelly

Grace, pour sa part, embrasse la carrière d'actrice. Elle accède à la célébrité mondiale dans les années 1950 en tournant dans trois films d'Alfred Hitchcock. En 1954, son rôle dans "Country Girl" de George Seaton lui vaut l'Oscar de la meilleure actrice. Deux ans plus tard, elle épouse le Prince Rainier de Monaco et abandonne sa carrière. La Princesse Grace élève trois enfants avant de disparaître dans un accident de voiture le 14 septembre 1982. Son fils Albert, dont John Brendan Kelly Sr est le grand-père, est un olympien, membre du CIO. Il règne sur la Principauté en tant qu'Albert II depuis le décès de Rainier en 2005.

back to top En