skip to content
2018 Getty Images
Date
13 févr. 2018
Tags
Actualités Olympiques , PyeongChang 2018 , Ski de fond
PyeongChang 2018

Johannes Høsflot Klaebo roi du sprint et plus jeune champion olympique du ski de fond

Il s'annonçait en favori, et il a pu lever les bras au ciel en passant la ligne d'arrivée. Ultra dominateur en Coupe du monde cet hiver, le Norvégien Johannes Høsflot Klaebo devient à 21 ans et 4 mois le plus jeune champion olympique du ski de fond. Dans le sprint classique, mardi, il devance l'Italien Federico Pellegrino et l'athlète olympique de Russie Alexander Bolshunov lui aussi âgé de 21 ans.

Dans la montée du tour de circuit, Johannes Høsflot Klaebo, qui s'était tout d'abord calé derrière l'athlète olympique de Russie Alexander Bolshunov, produit son effort, il attaque en force, se détache immédiatement, et peut savourer sa fin de parcours, son premier titre olympique à 21 ans.
Derrière lui, l'Italien Federico Pellegrino revient très fort sur Bolshunov et le bat à la photo finish sur la ligne d'arrivée, à 1:34 du brillant champion olympique norvégien.

Record de précocité

Considéré comme le fondeur le plus attendu des Jeux de PyeongChang 2018, Klaebo devient le plus jeune médaillé d'or olympique de sa discipline; Le précédent record appartenait au Suédois Gunde Svan, qui avait 22 ans et 32 jours quand il avait été titré sur le 15 km classique en 1984 à Sarajevo.

Klaebo qui fait figure de possible successeur de la légende Björn Daehlie, octuple champion olympique, efface ainsi sa mésaventure du skiathlon, course qu'il avait terminé dimanche à une piètre 10e place.  Médaillé de bronze en sprint libre à Lahti (Finlande) aux Mondiaux 2017, Klaebo a véritablement explosé cet hiver, enchaînant podiums et succès. Plus jeune vainqueur de la Coupe du monde de sprint, en 2017 à 20 ans, il écrase le ski de fond mondial cette saison avec douze podiums, dont dix victoires, une place en tête du classement général de la Coupe du monde ainsi que de la Coupe du monde de sprint.

Getty Images
Composer avec la pression

"Cela veut dire beaucoup ! Je pense qu'il y a eu énormément de pression de l'extérieur ces deux dernières semaines, et se montrer capable de gagner ici, c'est tout simplement incroyable", dit
Johannes Høsflot Klaebo, "C'est vraiment cool de passer la ligne d'arrivée en premier. C'est difficile à décrire, tout passe si vite et d'un seul coup, vous êtes si heureux !".

A propos de la pression qu'il a pu ressentir, le nouveau roi du sprint explique également : "Bien sûr, c'est difficile. Cela fait quelques jours que je ne dors pas bien. Là, je peux me détendre et me concentrer sur la suite du programme. Mais je vais déjà fêter celle-là".  Et concernant son record de précocité en ski de fond aux Jeux, il ajoute : "Oui, j'ai entendu ça. C'est sûr que c'est cool. Je dois juste me concentrer sur ce que j'ai à faire. Et comme la pression peut vous tomber dessus, c'est encore mieux de gagner en la dominant. C'est la première, et j'attends avec impatience les prochaines courses !".

Pellegrino et Bolshunov satisfaits

Federico Pellegrino, qui a réussi à battre Alexander Bolshunov sur la ligne d'arrivée, ne cache pas son bonheur : "Je me sens comblé. Je voulais une médaille, j'ai beaucoup travaillé pour ça, mon équipe à beaucoup travaillé aussi. Tout a été parfait aujourd'hui. Dans les derniers 100 m,  j'étais en bronze et je pensais "OK, maintenant, tu es 3e, tu veux la médaille d'argent ou pas ? J'ai essayé de l'attraper et j'ai réussi !"  Il déclare aussi :"Je pense que pour les Italiens, c'est très important, car nous voulons avoir de bons athlètes qui peuvent devenir des idoles. Je veux être le meilleur pour la jeunesse de mon pays !".

Alexander Bolshunov est satisfait de son résultat : "Au début de ces Jeux, j'étais malade, donc je suis content d'avoir terminé en bronze. Ça aurait été difficile de faire mieux, mais je vais faire tout mon possible pour être le N°1 dans les prochains Jeux".

back to top En