skip to content
IOC

Johan Grøttumsbråten réalise un doublé de légende

Spécialiste du ski de fond et du combiné nordique, Johan Grøttumsbråten n’a pas encore connu les joies d’une victoire olympique au moment de disputer les Jeux de Saint-Moritz, bien qu’il ne soit pas passé loin. A Chamonix, quatre ans plus tôt, il a terminé 2e du 18km, 3e du combiné nordique, et 3e du 50 km. Mais en 1926 à Lahti (FInlande) il est devenu champion du monde de la discipline qui combine ski de fond et saut.

Comme à Chamonix, et comme ce sera le cas jusqu’aux années 1950, le combiné nordique commence par une course de fond sur 18km et se poursuit par l’épreuve sur le tremplin de saut. Les 18km sont une épreuve olympique à part entière qui débouche par ailleurs sur un classement par points en vue du saut.

Le 17 février 1928 à Saint-Moritz est une belle journée pour disputer la course des 18km en ski de fond, la température est fraîche, il n’y a pas de vent, le terrain est rapide et le parcours en montagne, varié, propose un dénivelé d’environ 400m. Grøttumsbråten prend rapidement les commandes et les conserve jusqu’à la ligne d’arrivée, un moment suivi par trois compatriotes norvégiens, mais le Finlandais Veli Saarinen termine fort pour prendre la 4e place, et ils ne réalisent finalement qu’un… triplé. Grøttumsbråten l’emporte en 1:37.01 avec deux secondes d’avance sur Ole Hegge. Reidar Ødegård prend la 3e place à 3.10. Le vainqueur aborde le saut du combiné nordique avec le capital maximum de 20,000 points.

IOC

Dès lors le lendemain, Johan Grøttumsbråten n’a plus qu’à assurer deux sauts solides sur le tremplin de Saint-Moritz, à 49,3m et à 56m pour se classer 8e du concours et totaliser la note cumulée de 17,833 points qui lui assure une deuxième médaille d’or en 24h devant deux autres compatriotes (l’argent pour Hans Vinjarengen, le bonze pour John Snersud) qui ont réalisé de bien meilleures performances que lui en saut, mais qui avaient fini loin en ski de fond.

Johan Grøttumsbråten remportera une sixième médaille olympique, et un troisième titre en gagnant à nouveau le combiné nordique aux Jeux de Lake Placid en 1932.
back to top En