skip to content
Date
22 févr. 2006
Tags
Actu CIO

JO 2006 à Turin: Les membres du CIO ont l'oeil !


Les XXes Jeux Olympiques d’hiver de 2006 à Turin marquent la neuvième édition du programme d’observation du CIO durant les Jeux. Ce programme est un moyen, pour les membres du CIO, de contribuer au succès de l’édition en cours des Jeux tout en influençant positivement les préparatifs des futurs comités d’organisation.
 
Double objectif
Le programme d’observation du CIO vise deux objectifs principaux. Le premier est de veiller à ce que des membres du CIO soient présents chaque jour sur tous les sites de compétition, mais aussi dans les villages olympiques, le Centre Principal des Médias et le centre médical, afin d’établir un lien entre le comité d’organisation, les Fédérations Internationales et le CIO. Le deuxième objectif est de s’assurer que les Jeux en cours se déroulent sans heurt, et ce afin d’aider à la préparation des prochaines éditions. Parmi les secteurs observés par les membres du CIO: hébergement, services aux médias, technologie, accréditation, environnement, services aux spectateurs et protocole.
 
Transfert des connaissances
Lorsque les membres remarquent des choses qui pourraient être améliorées sur les sites qu’ils visitent, ils en rendent compte au membre du CIO délégué à l’observation des Jeux, Anton Geesink, qui transmet ensuite l’information à la réunion de coordination journalière des Jeux, afin que le comité d’organisation puisse prendre les mesures nécessaires pour remédier à la situation. À partir des rapports journaliers des membres et du rapport final d’évaluation générale fourni par chaque observateur, Anton Geesink rédige un rapport d’évaluation, lequel est pris en considération par la commission de coordination pour son rapport final ainsi que par l’administration du CIO dans le cadre du programme de transfert des connaissances. Ainsi, les observations des membres auront également un impact sur les prochains Jeux Olympiques.
 
Dans l’intérêt des athlètes
Au sujet du programme d’observation du CIO, Anton Geesink a déclaré: “Les observateurs travaillent tous les jours pour le bien-être des athlètes. Lorsqu’un membre du CIO se rend sur un site en tant qu’observateur, il n’est ni un arbitre ni un administrateur, mais une tierce partie intéressée et expérimentée. Certes, les problèmes sont souvent mineurs, mais lorsqu’un gros problème se pose, nous sommes en mesure de le porter directement à l’attention du comité d’organisation, du bureau de coordination des Jeux, des Fédérations Internationales et des chefs de mission.” Il a ajouté: “Chaque jour, nous cherchons à améliorer les Jeux pour les athlètes car nous voulons que ces derniers soient en forme et nous voulons leur offrir des conditions parfaites afin qu’ils puissent donner le meilleur d’eux-mêmes.”
 
SPORTS D'HIVER



 Recherchez un athlète
 
Tags Actu CIO
back to top En