skip to content
Date
26 févr. 2006
Tags
Actu CIO

JO 2006 à Turin: L’héritage du sport


Ce soir, les XXes Jeux Olympiques d’hiver de 2006 à Turin arriveront à leur terme et la vasque olympique sera éteinte dans le stade olympique. Après 16 jours de compétitions passionnantes et de nombreux moments pleins d’émotions, l’aventure olympique de Turin prendra fin et les athlètes rentreront chez eux. Cependant, cela ne signifie pas que les Jeux Olympiques ne continueront pas d’influencer la vie quotidienne des Turinois et des Piémontais. Les Jeux de 2006 laisseront un magnifique héritage à la population locale en termes non seulement de souvenirs sportifs, mais aussi d’installations et d’expériences sportives.





Une priorité
Au sujet de l’héritage que les Jeux laisseront à Turin, le président du CIO, Jacques Rogge, a déclaré: “Les Jeux vont laisser un magnifique héritage à Turin, à la région et à l’Italie en général. C’est là une des priorités pour le Comité International Olympique et je pense que nos amis italiens ont fait un formidable travail et qu’ils seront ravis de l’héritage que les Jeux leur laisseront.”






Parc olympique
L’héritage des Jeux est divers et varié, qu’il s’agisse des sites utilisés durant les Jeux ou des compétences acquises par la population locale dans l’organisation du plus grand événement sportif de la planète. C’est dans cet esprit que la région du Piémont, le TOROC et Sviluppo Italia sont en train d’élaborer un projet pour la gestion de l’héritage post-olympique. Ce projet, intitulé Parc olympique, sera géré par une société qui héritera d’une partie du capital humain des Jeux, en termes de connaissances et de compétences.
   
Héritage sportif
Bon nombre des sites de compétition et d’entraînement utilisés pour les Jeux de 2006 laisseront un splendide héritage sportif à la ville de Turin et à la région du Piémont. Ces sites offriront la possibilité à la population locale de pratiquer tous les sports de glace (hockey, curling et patinage), de neige (ski et biathlon), mais aussi de glisse (bobsleigh et luge). Bon nombre des sites ont été conçus dès le début pour un usage multiple et serviront non seulement d’installations sportives, mais aussi de halls d’exposition ou encore de salles de concerts.
   
Stades rénovés et structures temporaires
Parmi les sites qui ont été rénovés ou qui sont utilisés comme structures temporaires, citons le stade olympique de Turin, le Palavela, le centre de biathlon de Cesana San Sicario et le Torino Esposizioni. Ce dernier site n’est qu’une structure temporaire et redeviendra un hall d’exposition après les Jeux. Les trois autres sites ont tous été rénovés et seront utilisés après les Jeux comme stade de football, installation multifonctionnelle et centre touristique respectivement.
   
Les villages
Les villages des athlètes à Turin, Sestrières et Bardonecchia ainsi que les sept villages des médias sont un mélange de bâtiments rénovés et de nouvelles structures construites spécialement pour l’événement. Après les Jeux, ces sites serviront principalement d’hébergements. Certains villages seront reconvertis en logements, hôtels, casernes militaires ou encore en centre d’entraînement de l’Organisation Internationale du Travail (OIT) ou en campus universitaires. D’autres toutefois seront affectés à un usage autre que résidentiel, car ils disposent de structures pouvant satisfaire les besoins dans les domaines des services publics locaux ainsi que de la recherche et des services de pointe.







JO 2006 à Turin
Les XXes Jeux Olympiques d’hiver se sont déroulés à Turin du 10 au 26 février 2006. Sept sports – et 15 disciplines – étaient inscrits au programme. Les compétitions étaient organisées sur huit sites. Quelque 2600 athlètes, 650 juges et arbitres et un million de spectateurs ont participé à cette vingtième édition des Jeux d’hiver.
 
 
Tags Actu CIO
back to top En