skip to content
Stockholm 1912

Jim Thorpe écrit son nom en lettres d'or dans l'histoire des Jeux

Vainqueur du pentathlon et du décathlon avec des performances extraordinaires lors des Jeux de 1912, joueur de baseball, de football américain et de basketball au plus haut niveau et acteur, Jim Thorpe est reconnu comme l'un des plus grands athlètes du XXe siècle. Il y a 107 ans, il sidère le public et ses adversaires par ses exploits dans le pentathlon et le décathlon.

Né de parents tous deux européens-amérindiens à une date inconnue en 1887, et élevé au sein de la nation des Sauk et Fox en Oklahoma avec comme prénom original Wa-Tho-Huk ("sentier lumineux"), Jim Thorpe est un athlète né. Il se retrouve à seize ans étudiant à l'université réservée aux "Indiens" de Carlisle en Pennsylvanie où ses talents sont rapidement repérés. Il excelle en football américain, en athlétisme (il franchit par exemple 1,85 m en hauteur à 19 ans ou brille dans les lancers), en baseball, à la crosse, en lutte, en aviron, en tennis.

Getty Images

En 1909, il répond favorablement aux sollicitations du manager de baseball du club de Rocky Mount (Fayetteville, Caroline du Nord) qui cherche des étudiants pour renforcer son équipe, moyennant quelques maigres émoluments. Alors que les plus avertis savent s'engager sous un nom d'emprunt pour ne pas mettre en danger leur statut d'amateur, Jim Thorpe va disputer deux saisons avec Rocky Mount sans se préoccuper de cette question. Il retourne ensuite à Carlisle et devient une vedette du football américain, se forgeant la réputation d'un joueur extraordinaire qui démolit tout sur son passage, quand son entraîneur féru d'athlétisme lui suggère d'envisager de disputer les Jeux Olympiques de 1912 à Stockholm. Lors des sélections américaines à New York, il se qualifie en saut en hauteur, en saut en longueur et gagne sa place pour le pentathlon en compagnie du futur président du CIO Avery Brundage, ainsi que pour le décathlon.


"Monsieur, vous êtes le meilleur athlète au monde"

Dès le 7 juillet 1912, devant le public du stade olympique Östermalm de la capitale suédoise, Jim Thorpe va entrer de plain-pied dans la légende des Jeux. Il stupéfie le public et ses adversaires par ses exploits dans le pentathlon : 1er du saut en longueur (7,07 m), 1er du 200 m (22.9), 1er au lancer du disque (35,57 m), 1er du 1 500 m (4:44.8) soit quatre épreuves largement dominées sur cinq puisque son jet à 46,71 m au javelot lui vaut une troisième place. Il s'impose avec une avance énorme avance sur le Norvégien Ferdinand Bie suivi de son compatriote James Donahue et du Canadien Frank Lukeman. Avery Brundage se classe sixième. Le lendemain, le 8 juillet, il se classe 4e du saut en hauteur (1,87 m), et quatre jours plus tard, il termine 7e du saut en longueur (6,89 m).

IOC

Son chef d'œuvre reste encore à venir ! Ce sera dans le décathlon (100 m, longueur, poids, hauteur, 400 m, disque, 110 m haies, perche, javelot et 1 500 m), disputé du 13 au 15 juillet. Premier au lancer du poids (12,89 m), au saut en hauteur (1,87 m) au 110 m haies (15.6) et au 1 500 m (4:40.1), il ne domine pas les autres épreuves, mais reste toujours parmi les meilleurs. Au total, jamais un décathlète ne s'imposera avec une telle avance : son total (8212.955) repousse son dauphin, le Suédois Hugo Wieslander, à près de 700 points, et c'est un record du monde qui tiendra jusqu'en 1927. Par ailleurs, dans l'éloge qu'il lui rend en 1982 lors de la deuxième semaine olympique tenue à Lausanne, Rober Parienté, alors rédacteur en chef du quotidien l'Équipe relève : "En 1932, à Los Angeles, avec son total de 1912, Jim Thorpe se serait encore classé 2e et en 1948 aux JO de Londres, 36 ans après, Jim Thorpe aurait devancé le vainqueur Bob Mathias dans quatre épreuves sur dix !"

IOC

"Monsieur, vous êtes le meilleur athlète au monde", déclare le roi de Suède Gustav V, patron des Jeux de la Ve olympiade à Jim Thorpe en lui remettant ses deux médailles d'or et en posant une couronne de lauriers sur son front, dans la tribune officielle du stade en cette mi-juillet 1912. C'est ensuite un retour triomphal aux États-Unis et un vibrant message de félicitations du président William Taft : "(...) Vos victoires stimulent sans aucun doute tous ceux qui cherchent à acquérir, par une constante domination d'eux-mêmes, les qualités supérieures qui doivent être les caractéristiques du citoyen américain."

Déchu de ses titres puis réinstallé au palmarès

Malheureusement peu de temps après, sa participation maigrement rémunérée à des matches de baseball en 1909-1910 est découverte suite à une enquête menée par un journaliste du Worcester Telegram and Gazette, il est considéré que Jim Thorpe a enfreint les règles d’amateurisme alors en vigueur, et début 1913, ses médailles d'or lui sont retirées. Pierre de Coubertin lui-même s'en offusquera.

Jim Thorpe mène ensuite une carrière sportive polyvalente au plus haut niveau jusqu’à la fin des années 1920. Il fait carrière en basketball et devient l'une des premières grandes vedettes du football américain professionnel, multipliant notamment les exploits au sein des Bulldogs de Canton (Ohio), "champions du monde" en 1916, 1917 et 1919. Avec son équipe, il participe à la naissance de la National Football League (NFL) dont il est le premier président en 1920. Il poursuit sa carrière sportive jusqu’à l’âge de 41 ans et devient ensuite acteur de cinéma, tournant dans une cinquantaine de films jusqu’au début des années 1950.

Getty Images

Il meurt d’insuffisance cardiaque à 64 ans le 28 mars 1953. Il est désigné meilleur athlète américain de la première partie du XXe siècle par l’Associated Press, et également meilleur footballeur sur la même période. Un sondage d’ABC Sports en 2000 le voit figurer à la première place des sportifs de son pays pour le siècle entier. En Pennsylvanie, la ville de Mauch Chunk a pris son nom après sa mort dans les années 1950. À Jim Thorpe, Pennsylvanie, surnommée "La Suisse de l’Amérique", sa tombe a été érigée en marbre, un monument orné de la fameuse phrase prononcée à son endroit par le roi de Suède et posée sur un sol constitué de la terre de son Oklahoma natal et de celle du stade olympique de Stockholm.

IOC

Enfin, trente ans après sa mort, le Comité International Olympique le réinstalle officiellement au palmarès des Jeux de 1912 à l’occasion d’une émouvante cérémonie en présence de deux de ses fils, le 18 janvier 1983. Première grande star du décathlon, Jim Thorpe aura pour héritiers des champions comme Rafer Johnson, Daley Thompson, Dan O'Brien, Roman Sebrle, Ashton Eaton, tous champions olympiques et recordmen du monde, jusqu'à son lointain descendant, le Français Kévin Mayer, actuel recordman du monde avec 9126 points.

back to top En