skip to content
2016 Getty Images
Date
16 mars 2017
Tags
Rio 2016 , Héritage , Actu CIO

Jeux Olympiques de Rio 2016 - Sites sportifs

Dans le cadre de l'Accord sur l'utilisation des sites, après les Jeux, Rio 2016 a commencé à réaffecter ou démonter certains sites du parc olympique de Barra. Il s'agit d'un processus à long terme qui se poursuit encore à l'heure actuelle. Le parc a ouvert ses portes au public en janvier 2017 avec quelques nouveaux éléments tels qu'un Mur des champions, de nouvelles places, des espaces paysagers et des halles de sport.

  • Centre des sports aquatiques et bassins d'entraînement : construites avec des ressources publiques, ces installations ont été pensées comme des installations temporaires qui seront démontées et réutilisées. Le démontage est actuellement en cours. Les cinq bassins d'entraînement temporaires ont été réaffectés à d'autres installations sportives du Brésil : à Manaus, Salvador, Palmas/Tocantins et  Guaratinguetá/São Paulo. Un cinquième bassin a été transféré à l'école d'éducation physique de l'Armée à Urca, Rio de Janeiro, un complexe sportif largement utilisé par les fédérations nationales et le Comité National Olympique brésilien pour l'entraînement et la préparation des athlètes.

  • Handball : cette arène temporaire a été construite dans le but d'être démontée et utilisée pour la construction de quatre nouvelles écoles dans des zones définies par la municipalité de Rio.

  • Les terrains d'entraînement de hockey de l'université locale sont désormais utilisés par les étudiants et les clubs pour les tournois locaux.

  • Le site du slalom en canoë a accueilli les Championnats d'Amérique latine en septembre dernier.

  • Via Olimpica : financées par des fonds privés et entretenues par un entrepreneur privé, les routes du parc olympique relient les différents sites sportifs et sont aujourd'hui ouvertes au public.

  • Vélodrome : installation financée par des fonds publics, ce site est aujourd'hui géré et entretenu par le ministère des Sports et est ouvert au public.

  • Centre de tennis : site sportif permanent, ce centre a accueilli un tournoi de volleyball de plage en février 2017. 

  • Centre des sports aquatiques Maria Lenk  : construit pour les Jeux Panaméricains, la municipalité a financé sa transformation. Depuis, le Comité National Olympique brésilien a entretenu et géré le site où est proposé le programme pour les athlètes de haut niveau. Aujourd'hui, ce sont 160 athlètes qui s'entraînement sur ce site.

  • Halles sportives Cariocas 1, 2 & 3 : financées par des ressources privées, les Halles 1 (basketball) et 2 (centre d'entraînement olympique) ont été remises au ministère des Sports en décembre 2016. La Halle 3 est désormais sous la responsabilité de la municipalité de Rio et sera transformée en école publique avec un fort accent placé sur l'éducation physique.

  • Rio Olympic Arena : construit pour les Jeux Panaméricains, ce site a été transformé en utilisant des fonds privés. Il est géré par le secteur privé depuis la fin des Jeux Panaméricains. Ce site accueillera les entraînements de l'équipe brésilienne de gymnastique artistique.

  • Centre International de Radio-Télévision (CIRTV) : installation financée par le secteur privé, le CIRTV a été remis à un propriétaire privé immédiatement après la fin des Jeux. Les structures internes ont été démontées et seront utilisées par OBS pour les Jeux de PyeongChang et Tokyo.

  • Centre Principal de Presse (CPP) : également financée par des ressources privées, cette installation a été remise à un propriétaire privé une fois les Jeux terminés. Cette installation devrait être aménagée en bureaux, toutefois, la décision finale revient au secteur privé.

back to top En