skip to content
2015 / Rio 2016 / Alex FERRO
Date
16 mars 2017
Tags
Rio 2016 , Héritage , Actu CIO

Jeux Olympiques de Rio 2016 - L’héritage

Les Jeux Olympiques de Rio 2016 ont donné lieu à de nombreux exploits sportifs des plus fédérateurs, lesquels ont été vus et partagés par une vaste audience mondiale via une couverture médias qui a battu tous les records et des niveaux d'engagement numérique sans précédent. Dans un contexte économique, politique et social difficile, ils ont également établi de nouvelles normes en matière de planification de l'héritage olympique, normes qui ont permis de laisser un héritage important.

La planification de l’héritage des Jeux Olympiques de Rio 2016 n’a pas débuté avec l’extinction de la flamme le 21 août 2016, ni même lorsque Rio de Janeiro fut élue ville hôte des Jeux en 2009. Au contraire, l’héritage a été planifié bien avant les Jeux Olympiques, dès le moment où la ville avait envisagé de poser sa candidature.

Une fois que la ville avait décidé de poser sa candidature à l’organisation d’une édition des Jeux Olympiques, l’héritage figura au premier plan de toutes ses activités.  En 2009, lorsque la 121e Session du CIO réunie à Copenhague choisit  Rio de Janeiro comme ville hôte des Jeux Olympiques de 2016, elle le fit sur la base d’un solide dossier de candidature dans lequel l’héritage jouait un rôle important.

Tout au long de la procédure, les membres de l’équipe de candidature ont examiné à la fois ce que Rio pouvait apporter aux Jeux mais, tout aussi essentiel, ce que les Jeux pouvaient apporter à la ville. Le plan des Jeux prévoyait quatre zones et l’équipe de candidature avait indiqué que deux de ces zones se trouvaient dans des secteurs urbains en pleine expansion et nécessitant des logements et infrastructures pour lesquels le développement associé aux Jeux Olympiques pouvait constituer un catalyseur.

Dans la zone de Maracanã, il était prévu de rénover la zone portuaire et ses environs. Et avant même l’annonce de l’attribution des Jeux, il y avait des plans pour ce qui allait finalement devenir le parc olympique de Barra, afin de le transformer en un centre d’entraînement olympique après les Jeux.

Les bienfaits pour la société associés à l’organisation des Jeux Olympiques n’ont pas non plus été oubliés et figuraient aussi au premier plan de ce solide dossier de candidature.

Une fois les Jeux attribués, durant les sept années de préparation, et même pendant les Jeux proprement dits, la planification de l’héritage s’est poursuivie. Ceci fut d’autant plus remarquable compte tenu des difficultés sans précédent auxquelles le pays a dû faire face durant cette période. Plusieurs mois plus tard, même si la flamme est éteinte, les Jeux promettent de laisser un brillant héritage.

back to top En