skip to content

Jeux de Paris 2024 : 30 minutes d'activité physique et sportive quotidienne à l'école

Paris 2024 - Nicolas Jacquemin
Date
17 févr. 2021
Tags
Actualités Olympiques, Paris 2024, Héritage
Les Jeux Olympiques et Paralympiques ont un impact avant même leur ouverture. Et les Jeux de Paris 2024 ne dérogent pas à la règle. Même s'ils ne débuteront que dans plus de trois ans, ils ont en effet déjà commencé à offrir des avantages à leurs hôtes. La promotion de l'activité physique et de ses nombreux bienfaits dans les écoles françaises, entre autres, est au centre des efforts déployés.

La mission de Paris 2024 ? Faire en sorte que davantage d'enfants fassent de l'exercice physique, dans le cadre de la lutte contre la sédentarité des jeunes, aujourd'hui aggravée par la pandémie de COVID-19.

L'un des nombreux moyens par lesquels le comité d'organisation de Paris 2024 entend promouvoir les bienfaits de l'activité physique est la Semaine olympique et paralympique annuelle, qui a eu lieu pour la cinquième fois la semaine passée.

Lancée en janvier 2017 par Paris 2024 dans le cadre du programme d'éducation olympique et paralympique que chaque comité d'organisation est tenu d'élaborer et de mettre en œuvre, la Semaine olympique et paralympique est désormais inscrite au programme du ministère de l'Éducation nationale, de la Jeunesse et des Sports. Son objectif est de promouvoir les bienfaits de l'activité physique, les valeurs olympiques et paralympiques telles que l'excellence, le respect et la détermination, ainsi que d'une manière plus générale les valeurs inhérentes au sport, comme la résilience et le fair-play.

Être actifs 30 minutes par jour

Au cœur de l'édition 2021 de la Semaine olympique et paralympique, une initiative visant à introduire 30 minutes d'activité physique quotidienne dans les écoles françaises.

L'Organisation mondiale de la Santé (OMS) recommande aux enfants et aux adolescents de pratiquer au moins 60 minutes d'activité physique par jour et constate que jusqu'à 80 % d'entre eux ne font pas assez d'exercice. L'exercice physique aide à se protéger contre les maladies cardiaques, le diabète de type 2 et le cancer et contribue également à prévenir la dépression et l'anxiété. Selon l'OMS, il améliore la réflexion, l'apprentissage et le bien-être général.

Du 3 au 8 février, et malgré les restrictions sanitaires liées à la pandémie de COVID-19, la Semaine olympique et paralympique a mobilisé plus de 3 000 écoles, établissements scolaires et établissements d'enseignement supérieur, touché plus de 500 000 jeunes et plus de 18 000 classes. En tout, ce sont 1 500 projets qui ont été créés dans le cadre de cette initiative.

Les programmes pilotes de l'initiative ont été lancés par le ministère français de l'Éducation, de la Jeunesse et des Sports – avec le soutien de Paris 2024 – en novembre dernier dans 800 écoles à travers la France. Les enfants commencent désormais chaque journée d'école par 30 minutes d'exercices (course, saut, danse et lancer). Paris 2024 prévoit en outre de compléter le projet en publiant des guides afin d'aider les enseignants à mettre en place des activités sportives quotidiennes de 30 minutes dans leurs classes.

Ainsi que l'a déclaré Tony Estanguet, président du comité d’organisation de Paris 2024 : "On sait que 30 minutes d'activité physique en plus par jour, ce sont des élèves beaucoup plus concentrés. Ce sont des enfants qui prennent conscience de cette réalité toute simple, que nous avons collectivement perdue de vue : bouger nous est tout aussi essentiel que dormir et manger ! Ce sont des adultes en devenir qui auront acquis le goût et le réflexe de se mettre en mouvement. Trente minutes par jour, c'est une génération en meilleure santé."

Les événements en ligne et en présentiel organisés la semaine dernière dans le cadre de la Semaine olympique et paralympique ont par ailleurs permis aux élèves de rencontrer des athlètes français, tels que le médaillé d'argent des Jeux de Rio 2016 et détenteur du record du monde du décathlon, Kevin Mayer, la médaillée d'argent en judo des Jeux de Rio 2016, Clarisse Agbegnenou, et la championne paralympique Marie-Amélie Le Fur, pour découvrir leurs sports et s'inspirer de leurs parcours. Des vidéos mettant en scène des athlètes et des influenceurs ont été diffusées dans les médias sociaux et dans les écoles, suivies de séances en direct de 30 minutes, lesquelles ont permis aux élèves et aux enseignants d'interagir.

Campagne #Stayactive

Les nombreux bienfaits du sport et de l'activité physique ont été particulièrement mis en évidence lors de la pandémie de COVID-19. En novembre 2020, l'OMS a publié une série de lignes directrices qui relèvent que le monde pourrait éviter jusqu'à cinq millions de décès chaque année si la population mondiale était plus active physiquement.

Lesdites lignes directrices recommandent 150 à 300 minutes d'activité aérobique modérée par semaine pour les adultes, et une moyenne de 60 minutes d'exercice par jour pour les enfants et les adolescents.

Paris 2024 Paris 2024

S'exprimant à propos des lignes directrices de l'OMS, le Dr Richard Budgett, directeur médical et scientifique du CIO, a commenté : "Ces nouvelles directives expliquent de quelle manière le sport et l'activité physique peuvent contribuer directement à la santé mentale et physique et lutter contre les maladies non transmissibles. Les recommandations arrivent à point nommé, alors que le monde continue de faire face à l'impact de la pandémie de COVID-19." Et d'ajouter : "Nous avons constaté en cette période de confinement et de distanciation physique à quel point il était important de rester actifs."

Le président du CIO, Thomas Bach, a demandé à plusieurs reprises aux gouvernements d'inclure le sport dans leurs plans de relance post-coronavirus, en faisant également valoir que le sport pouvait contribuer à créer des emplois et des débouchés commerciaux. En juillet 2020, 118 États membres des Nations Unies (ONU) ont demandé à tous les États d'inclure le sport et l'activité physique dans leurs plans de relance post-COVID-19.

Dans cet esprit, alors que de nombreux gouvernements introduisaient des mesures de confinement pour contenir l'épidémie de coronavirus en mars 2020, le CIO a lancé une campagne numérique utilisant les hashtags #StayStrong, #StayActive, #StayHealthy visant à promouvoir l'importance de l'activité physique. La campagne a mis en avant des athlètes qui partageaient avec leurs fans les exercices qu'ils avaient inventés pendant le confinement.

back to top En