skip to content
Date
14 févr. 2010
Tags
Vancouver 2010 , Combiné nordique , Actu CIO , France

Jason Lamy-Chappuis remporte l'or en Combiné Nordique

Né aux États-Unis, Jason Lamy-Chappuis s’est préparé pour Vancouver 2010 aux côtés des athlètes américains. Mais pas question pour lui de renier ses origines. La star du combiné nordique est en effet Français de cœur : il a grandi dans l’Hexagone et y a répété ses gammes jusqu’à devenir un talentueux champion.


Quatre ans plus tôt à Turin, il s'est plutôt bien comporté dans les épreuves par équipes et en sprint, ratant à chaque fois le podium d’un rien. À Vancouver, il va cependant livrer l’une des finales les plus palpitantes des Jeux.

Trois épreuves figurent à son menu, mais sa discipline de prédilection, c’est le 10 km tremplin normal. Il se classe cinquième du saut, ce qui veut dire qu’il va devoir s’élancer dans le 10 km 46 secondes après le leader, le Finlandais Janne Ryynänen.

Le Finlandais est davantage un sauteur qui skie plutôt qu’un athlète polyvalent, et bien peu d’observateurs tablent sur sa présence sur le podium, même en s’élançant devant tous les autres fondeurs. Au lieu de cela, l’épreuve bifurque vers une bataille à trois entre l’Italien Alessandro Pittin, l’Américain Johnny Spillane et, bien sûr, Jason Lamy-Chappuis.

Deux autres Américains, les bouillants Todd Lodwick et Bill Demong, appartenaient initialement au groupe de tête mais à l’approche de l’arrivée, ils ne sont plus que trois à pouvoir s’imposer.

Spillane fait figure de favori. À l’entrée dans le stade, c’est lui qui emmène ses compagnons d’échappée, mais c’est sans compter sur Lamy-Chappuis qui porte un coup de boutoir de génie. Pittin jette lui aussi toutes ses forces dans la bataille pour l'or, et ils sont donc trois, très éprouvés, à sprinter de manière incroyable vers l’arrivée, séparés par moins d’une seconde.

Pittin obtient finalement le bronze et Spillane l’argent, mais c’est bien Lamy-Chappuis qui a le dernier mot, tout aussi surpris par ce résultat, semble-t-il, que n’importe qui d’autre.

 

back to top En