skip to content
Allsport
Date
12 févr. 1992
Tags
Albertville 1992 , Patinage de vitesse , Allemagne , Actu CIO

Jacqueline Börner sort du gouffre pour décrocher l’or

Spécialiste d’athlétisme lorsqu’elle avait 10 ans, l’Allemande Jacqueline Börner a ensuite bifurqué vers le patinage de vitesse. Cela va aboutir à un succès énorme. En 1987, 1989 et 1990, elle monte ainsi sur le podium des championnats d’Europe toutes distances sous les couleurs de l’Allemagne de l’Est. Elle remporte également la Coupe du monde en 1989 et devient championne du monde l’année suivante. Elle semble promise à un succès massif aux Jeux Olympiques de 1992 lorsqu’elle subit un terrible coup d’arrêt.

En août 1990, lors d’une sortie en vélo, elle est heurtée par une voiture. Elle reste inconsciente sur la route et est conduite à l’hôpital par ses partenaires. Lorsqu’elle se réveille, elle découvre qu’elle souffre d’un arrachement d’un ligament croisé antérieur. C’est une blessure qui nécessite quatre mois pour guérir et bien davantage de convalescence.

Tandis qu’elle se remet, le monde est en train de changer. L’Allemagne de l’Ouest et l’Allemagne de l’Est sont réunifiées en 1990 et lorsque Jacqueline Börner renoue avec la compétition, elle défend désormais les couleurs de l’Allemagne unie. Elle finit par retrouver sa meilleure forme, termine troisième d’une course de Coupe du monde fin 1991, et se qualifie pour les Jeux d’Albertville.

Allsport
Ses espoirs de médaille sont cependant tempérés par le réalisme. Mais dans le 1 500 m, elle se sent pousser des ailes. En lice dans la première paire, elle signe un temps impressionnant de 2’05’’87 et attend ensuite avec angoisse de voir si quelqu’un pourra faire mieux. Dans des conditions difficiles, l’Autrichienne Emese Hunyady, une pointure, n’arrive pas à s’approcher à moins de deux secondes du temps de l’Allemande. Gunda Niemann, coéquipière de Jacqueline Börner et grande favorite, réalise un dernier tour de folie, mais elle vient terminer à cinq centièmes de sa partenaire. Alors qu’un an plus tôt, elle marchait avec des béquilles, Jacqueline Börner est maintenant sacrée championne olympique.
back to top En