skip to content
IOC
Date
14 févr. 1928
Tags
Patinage de vitesse , St. Moritz 1928 , Actu CIO , Norvège

Ivar Ballangrud débute sa moisson en patinage de vitesse

A 19 ans, Ivar Ballangrud fait des débuts remarqués sur la scène internationale du patinage de vitesse, mais juste un peu tard pour pouvoir participer aux premiers Jeux d’hiver en février 1924 à Chamonix. Mais un mois plus tard, le jeune norvégien dispute les championnats du monde toutes distance à Helsinki et domine sur 10.000m le Finlandais Julius Skutnabb tout juste sacré champion olympique dans cette épreuve. En 1926, Ballangrud remporte à domicile, à Trondheim, le premier de ses quatre titres et de ses onze podiums aux championnats du monde « all-around ».

Une semaine avant la compétition des Jeux de Saint-Moritz, Ivar Ballangrud a dominé le 5000m des championnats du monde de Davos (suisse) avec un chrono de 8:28.8 tout proche du record du monde. Il a pris la médaille d’argent « toutes distance » de ces Mondiaux derrière le Finlandais Clas Thunberg, triple médaillé d’or en 1924 à Chamonix.

Pour le 5000m olympique, disputé le 13 février 1928, les conditions météo sont compliquées. Il y a du vent, il neige et les conditions de glace se dégradent progressivement. Ivar Ballangrud est le premier des favoris à s’élancer en paire avec le Lituanien Kestutis Bulota. Son rythme puissant et régulier lui permet de repousser son adversaire en piste à un tour et de franchir la ligne d’arrivée en 8:50.5, un chrono loin des meilleures performances mondiales sur la distance, mais qui ne sera pas battu à Saint-Moritz.

Pour son compatriote norvégien Bernt Evensen, ce sera un départ plus rapide, des chronos intermédiaires meilleurs jusqu’aux 3500m, puis un net fléchissement pour finir à plus de 10 secondes. Pour le Finlandais Julius Skutnabb, en revanche, ce sera un rythme plutôt lent, puis un finish de feu pour déloger Evensen de la deuxième place et prendre la médaille d’argent à presque 9 secondes de Ballangrud. Skutnabb devenant ainsi à 38 ans et 246 jours le plus vieux médaillé de son sport.

IOC

Le Lendemain, sur 1500m, Ballangrud réalise le meilleur temps (2.22.6) jusqu’à la dernière paire opposant Thunberg à Evensen. Les deux patineurs se livrent un duel phénoménal et prennent finalement l’or et l’argent : Thunberg en 2:21.1 et Evensen en 2:21.9 repoussent Ballangrud à la troisième place.

Double médaillé à Saint-Moritz, Ivar Ballangrud n’en est en fait qu’aux débuts d’une prodigieuse carrière qui va faire de lui le n°1 mondial dans les années 1930. Il va battre à plusieurs reprises les records du monde des 3000m, 5000m et 10.000m, monter sur les podiums mondiaux et européens en continu de 1930 et 1938, et surtout brillamment embellir son palmarès olympique : argent sur 10.00m à Lake Placid  en 1932, puis or sur 500m, 5000m, 10.000m et argent sur 1500m à Garmisch en 1936 où il est le plus médaillé des athlètes. Il est, avec sept médailles, le patineur de vitesse masculin comptant de plus de podiums aux Jeux d’hiver en compagnie de Clas Thunberg et, depuis 2014, du Néerlandais Sven Kramer.
back to top En