skip to content
Développement durable

Le CIO publie son rapport sur la durabilité

Le Comité International Olympique (CIO) a publié aujourd'hui son rapport sur la durabilité, lequel recense les progrès accomplis pour atteindre ses 18 objectifs en la matière à l'horizon 2020 dans ses trois sphères de responsabilité – en tant qu'organisation, en tant que propriétaire des Jeux Olympiques et en tant que chef de file du Mouvement olympique.

Le rapport a été publié lors de la 133e Session du CIO qui se tient à Buenos Aires, Argentine. Il montre les progrès considérables accomplis par l'organisation olympique s'agissant de la majorité de ses objectifs en termes de durabilité, seulement 18 mois après la publication de la Stratégie du CIO en matière de durabilité. 

Ainsi que le président du CIO, Thomas Bach, l'a déclaré : "L'universalité et l'attrait mondial du sport signifient que le CIO et le Mouvement olympique ont une responsabilité spéciale, à savoir promouvoir un avenir durable pour notre monde." Et d'ajouter : "Le rapport du CIO sur la durabilité sert de référence afin de mesurer nos progrès dans ce domaine et à brosser un tableau précis des défis qui nous attendent. Le rapport décrit les mesures que nous avons prises pour faire de la durabilité un principe fondamental qui sous-tend toutes nos activités."  

Pour le CIO en tant qu'organisation, la durabilité a été au cœur de la construction de la Maison olympique – le bâtiment du nouveau siège du CIO à Lausanne, Suisse. Le bâtiment est en effet sur la bonne voie pour obtenir les plus hautes certifications internationales en matière de durabilité. L'organisation a aussi mis en œuvre son objectif de "neutralité carbone" en prenant des mesures de réduction de l'empreinte carbone tandis que les émissions résiduelles sont compensées avec le concours de Dow, le partenaire carbone officiel du CIO.
 
Avec la publication de "La nouvelle norme issue de l'Agenda olympique 2020", laquelle, grâce à un train de 118 réformes, refaçonne la manière dont les Jeux Olympiques sont planifiés et livrés, des principes de durabilité sont désormais présents tout le cycle de vie des Jeux Olympiques – dès les prémices de la procédure de candidature jusqu'à la remise de toutes les installations de l'héritage post-olympique. Les réformes ont pour ambition de veiller à ce que les Jeux soient abordables, bénéfiques et durables, en réduisant leur coût et leur complexité, en limitant au minimum les risques, la consommation des ressources et les déchets, et partant en diminuant leur impact environnemental et les émissions carbone. L'objectif est de veiller à ce que les Jeux Olympiques jouent le rôle de catalyseur pour le développement durable de la ville et de la région hôtes.  

Enfin, le CIO s'est associé à des organisations spécialisées dans ce domaine afin de s'assurer que le Mouvement olympique dans son ensemble tire parti des connaissances les plus abouties et des meilleures pratiques en matière de durabilité. L'engagement du CIO à rejoindre le programme des Nations Unies pour des mers propres et contre les déchets marins a convaincu bon nombre de Fédérations Internationales de sport, Comités Nationaux Olympiques et partenaires TOP tels que Coca-Cola, Dow et P&G d'y participer aussi. Un partenariat noué avec l'Union internationale pour la conservation de la nature (UICN) entend éviter l'impact potentiel des organisations sportives sur la nature et identifier de quelle manière le sport peut contribuer à la conservation de la biodiversité.

Le rapport sur la durabilité a été compilé conformément aux normes établies par la Global Reporting Initiative (GRI) – Core Option, et a été approuvé indépendamment par les services de vérification et de certification ERM. 

Lire ici l'intégralité du rapport.
 
back to top En