skip to content
Date
02 nov. 2006
Tags
Actu CIO

Interview du président de la commission du sport pour tous du CIO, M. Walther Tröger


1) Quelle est la mission de la commission du sport pour tous du CIO ?
La commission du sport pour tous du CIO a été créée en 1985 afin d’intégrer le sport de masse aux objectifs et aux travaux du Mouvement olympique. La commission a pour mission d’encourager et de soutenir le développement des activités sportives d’une génération à l’autre, ce qui suppose en premier lieu de faire du sport pour tous un droit de l’homme dans toutes les sociétés.
 
2) Quelles sont les principales réalisations à porter au crédit de la commission depuis sa création il y a une vingtaine d’années ?
Le sport pour tous est devenu un objectif fondamental pour tous les Comités Nationaux Olympiques et toutes les fédérations de sport, sans oublier les gouvernements. Nous nous sommes adjoint des partenaires économiques et commerciaux. La coopération avec des organisations en charge du sport pour tous à l’extérieur de la famille olympique s’est intensifiée et a fait l’objet d’une coordination. Le programme d’assistance du CIO – la Solidarité Olympique – est largement associé à nos activités. Qui plus est, le CIO accorde chaque année son patronage à des manifestations de sport pour tous organisées par des CNO et coordonne la course de la Journée olympique, à laquelle participe la quasi-totalité des CNO reconnus.
 
3) Le sport pour tous et le sport d’élite ne sont-ils pas rivaux ?
Absolument pas ! En tant que droit de l’homme, le sport pour tous se doit de fournir des installations et une aide à tous les individus et tous les peuples du monde. Qui plus est, nous partons du principe que le sport est une pyramide : plus la base est large, plus le sommet est élevé.
 
4) À l’heure actuelle, le sport se trouve de plus en plus en concurrence avec des activités de loisir. Que peut-on faire pour qu’il continue de séduire les enfants et les adolescents ?
C’est un réel enjeu. Que cela nous plaise ou non, nous devons nous adapter à certains courants de la société. L’aspect ludique du sport doit être développé et les nouveaux médias doivent être associés à la pratique sportive. Nous devons également veiller – par l’intermédiaire des gouvernements – à ce que le sport scolaire soit activement défendu. Nous devons faire de cette activité globale qu’est le sport un élément essentiel du bien-être des individus et de la société.

FOCUS : SPORT, ÉDUCATION ET CULTURE
Télécharger

Tags Actu CIO
back to top