skip to content
Date
15 juil. 1912
Tags
Stockholm 1912 , Actu CIO

Inséparables, Ahlgren et Bohling partagent les lauriers en lutte

Le lutteur suédois Anders Ahlgren et son rival finlandais Ivar Bohling ont partagé les honneurs dans la catégorie « poids moyens B » de lutte gréco-romaine (l’équivalent des mi-lourds d’aujourd’hui), après s’être livré à l’un des plus beaux combats de l’histoire olympique.


Ahlgren, 24 ans, et Bohling, son cadet de deux ans, faisaient partie du plateau de 29 concurrents comprenant un contingent particulièrement fort de Finlandais. Ils vont concourir d’après des règles harmonisées pour les Jeux Olympiques, de nombreux pays appliquant des règlements différents en lutte.

Les épreuves de lutte se déroulent du 7 au 15 juillet, une période étirée pour permettre aux participants de se reposer lors de ce qui pourrait s’apparenter à sept interminables tours de compétition. Comme dans les autres catégories de poids, les poids moyens B se terminent par une phase à trois lutteurs, qui se rencontrent à tour de rôle pour déterminer l’ordre du podium. Ce trio se compose d’Ahlgren, de Bohling et du Hongrois Bela Varga. Comme les deux Scandinaves battent Varga, ils vont donc s’affronter pour la médaille d’or. Les données du problème sont claires : tous deux sont invaincus dans la compétition et ils ne se sont jamais rencontrés. Il n’y a donc aucun moyen de prévoir l’orientation du combat.

Le rapport official raconte l’histoire de ce qui va se transformer en une empoignade à nulle autre pareille. « Fait assez regrettable, la compétition des poids moyens B s’est achevée sans qu’aucune médaille d’or ne soit décernée », peut-on lire.

Ahlgren et Bohling « ont affiché une telle maîtrise technique et une force physique si insolente qu’après un combat qui s’est poursuivi durant pas moins de neuf heures et après l’application infructueuse des règlements spéciaux prévus pour de tels cas, le match a dû être déclaré nul. »

Fait incroyable, les deux hommes n’ont pas pu être départagés pendant toute cette durée. Comme les règles olympiques stipulent que le vainqueur de la médaille d’or est celui qui a battu son adversaire, une seule option se présente aux officiels. Comme le fait remarquer le rapport officiel cela « ne pouvait qu’être regrettable » après une telle démonstration d’excellence de la part des deux hommes. Ahlgren et Bohling vont donc recevoir chacun une médaille d’argent, et Varga le bronze.

La médaille de Bohling vient renforcer la moisson déjà exceptionnelle de l’équipe finlandaise de lutte, qui a gagné la moité des médailles en jeu dans les différentes catégories de poids et qui est montée sur tous les podiums.

Autre fait marquant, l’ultime combat décisif entre Ahlgren et Bohling ne peut même pas prétendre au titre de combat le plus long des compétitions de lutte de 1912. En effet, en demi-finale des poids moyens A, le lutteur russe Martin Klein a mis 11 heures et 40 minutes – lors d’une journée d’été caniculaire – pour se défaire du Finlandais Alppo Asikainen. Mais sa victoire avait un goût amer : Klein était en effet si fatigué que, sur les conseils du corps médical, il a renoncé à participer à la finale.

Mais ni Ahlgren ni Bohling ne parviendront à rééditer leur combat extraordinaire. Le premier participera aux Jeux Olympiques de 1920 à Anvers mais ne montera pas sur le podium, tandis que Bohling passera professionnel avant de prendre sa retraite sportive en 1920.

back to top