skip to content
Miguel Indurain Getty
Date
03 août 1996
Tags
Atlanta 1996 , Actu CIO , Cyclisme

Indurain fête son retour olympique avec l’or


Le cycliste sur route espagnol Miguel Indurain fait son retour sur la scène olympique à Atlanta après 12 années d’absence. Et quel retour ! Sa première participation olympique, lors de la course sur route masculine à Los Angeles 1984, lui a laissé un goût amer puisqu’il ne l’a jamais finie. Après cela, devenu professionnel, il n’a pas pu participer aux éditions 1988 et 1992.

À Atlanta cependant, le règlement a changé et les pros sont autorisés à prendre part. À l’âge de 32 ans, Indurain fait donc son retour aux JO.

Depuis les difficultés de Los Angeles, Indurain a gagné le Tour de France cinq fois d’affilée (entre 1991 et 1995), mais on se demande si ses plus belles années ne sont pas derrière lui. Onzième au Tour 1996, il pense un temps déclarer forfait pour les Jeux, mais l’attrait d’une médaille d’or est trop fort pour lui.

Les questions concernant son endurance ne se dissipent toutefois pas quand Indurain échoue lors du premier événement, la course sur route. Il termine 26e seulement, alors que le Suisse Pascal Richard décroche l’or.

Il lui reste alors une occasion de briller : le contre-la-montre individuel qui vient d’être ajouté au programme olympique pour cette édition. Au fil des ans, cette épreuve a permis de voir le meilleur visage du véloce Indurain, qui est donc logiquement favori.

Chris Boardman, le coureur britannique passé du cyclisme sur piste au cyclisme sur route, donne le ton dans un premier temps, lui qui a gagné l’or en poursuite individuelle quatre ans plus tôt. Le Britannique conserve la tête jusqu’à l’avant-dernier concurrent à s'élancer : l’autre Espagnol Abraham Olano prend alors presque 20 secondes d’avance.

Il ne reste donc plus qu’Indurain en personne. Parti dernier, il pulvérise déjà les temps intermédiaires de Boardman. Les deux Espagnols vont tous deux prendre place sur les deux plus hautes marches du podium, mais dans quel ordre ?

Miguel Indurain Getty

Une pluie battante s’abat vers la moitié de l’épreuve, allant jusqu’à inonder la route, mais se calme vers la fin. Le soleil brille désormais quand Indurain franchit la ligne d’arrivée. Il termine 12 secondes devant Olano et ajoute une médaille d’or olympique à sa collection déjà remarquable de trophées de cyclisme.

back to top En