skip to content
2018 Getty Images
PyeongChang 2018

Incroyable dénouement en bob à deux : Friedrich et Kripps co-champions olympiques !

Les Canadiens Justin Kripps/Alexander Kopacz et les Allemands Francesco Friedrich/Thorsten Margis sont co-champions olympiques du bobsleigh à deux avec un temps identique au centième de seconde, à l'issue de quatre manches où les écarts sont restés infimes. Les Lettons Oskars Melbardis/Janis Strenga finissent en bronze à 5/100e.

Les lettons Oskars Melbardis et Janis Strenga ont pris les devants la veille à l'issue de la première descente. La deuxième manche a vu les Allemands Nico Walther et Christian Poser se hisser en haut de la feuille des temps, pour mener de 10/100e sur les Canadiens Justin Kripps et Alexander Kopacz, de 19/100e sur leurs compatriotes Johannes Lochner et Christopher Weber, de 23/100e sur le bob letton, et de 29/100e sur le quadruple champion du monde en titre allemand de la discipline Francesco Friedrich poussé par Thorsten Margis.

Les écarts se resserrent encore ce lundi avant la quatrième manche décisive. Justin Kripps prend la tête de la compétition, mais les cinq premiers se tiennent dans un mouchoir de poche : Francesco Friedrich signe le meilleur chrono en 48.86 pour remonter à la deuxième place, à seulement 6/100e de seconde, Lochner est à 9/100e, Melbardis à 12/100e et Walther à 13/100e ! C'est dire que rien n'est encore fait.

Getty Images

Les bobs s'élançant en dernière manche dans l'ordre inverse de leur classement, le suspense atteint son paroxysme après le passage du pilote de la République de Corée Won Yu-jong, qui était 6e et qui le restera, mais qui, en attendant, prend la tête de la compétition, applaudi à tout rompre par le nombreux public présent dans les gradins du centre de glisse d'Alpensia.

Les pilotes Allemands Nico Walther et Johannes Lochner commettent quelques erreurs, tandis qu'Oskars Melbardis fond en larmes après sa descente. En 49.21, il prend la première place provisoire et se retrouve dès lors assuré de monter sur le podium.

Un bonheur partagé

Ce sont les deux derniers bobs en piste qui se disputent finalement la victoire. Match nul ! Francesco Friedrich réalise un temps de 49.22. Justin Kripps, qui ferme la marche, stoppe le chrono à 49.28. Friedrich ayant effacé ses 6/100e de retard, l'Allemand et le Canadien terminent avec un temps total de 3:16.86 : ils se partagent la médaille d'or et fêtent ce succès tous ensemble, bras dessus bras dessous devant le public aux anges ! Melbardis termine en bronze à 5/100e. 

Depuis les Jeux de Lake Placid 1932 et l'apparition du bobsleigh à deux au programme olympique, c'est la deuxième fois que deux pilotes se partagent la victoire, avec Günther Huber (Italie) et Pierre Lueders (Canada) à Nagano en 1998.

Getty Images

"Ça a été de la folie !", lâche Francesco Friedrich, "Hier (dimanche 18 février), nous n'avons pas réalisé deux bons runs, et nous avons dû nous battre pour revenir, nous battre de toutes nos forces. Nous avons réalisé deux fois le meilleur temps, et c'est fou que nous gagnions après la première journée". Il répète "c'est tellement fou !  Il y avait 6/100e devant nous et nous pensions que les Canadiens allaient gagner ou que ça finirait peut-être à égalité. J'espérais que ça finirait comme ça, et que ce serait comme aux championnats du monde à quatre l'année dernière, et c'est ce qui est arrivé. Fantastique !". Francesco Friedrich évoque ici le titre partagé avec son compatriote Johannes Lochner aux Mondiaux de Königsee en 2017. Il conclut : "Nous avons travaillé tellement d'années pour ça !".

Montrer au monde ce qu'est l'esprit olympique

"J'aime les Jeux et j'espère que cette course va montrer au monde ce qu'est l'esprit olympique" ajoute Thorsten Margis. "C'est fantastique de partager l'or avec ces deux gars. Je les aime beaucoup, ils ont réalisé une grande saison, et je pense que nous méritons tous ce résultat."

Justin Kripps explique qu'il n'arrive pas à y croire. "Nous avons passé la ligne d'arrivée, et nous avons vu le chiffre 1, nous avions gagné les Jeux ! J'ai vu Francesco et Thorsten, ils étaient super excités aussi, ils sont venus nous congratuler. J'ai tout d'abord pensé "Ils sont super contents pour nous" mais j'ai compris qu'il y avait égalité et c'était délirant. Super spécial. Quel show !"

Alexander Kopacz se dit abasourdi. "C'est la meilleure façon d'en parler. Je n'avais pas compris que nous finissions à égalité, avant que nous nous parlions tous. C'est extrêmement satisfaisant, c'est une libération. Je ne sais pas, quoi, tout est tombé à la bonne place !".

Getty Images

Oskars Melbardis réalise un rêve. "J'ai eu des années vraiment folles, avec des blessures. Alors je ne faisais que me concentrer sur ces Jeux. Cela veut dire beaucoup. C'est un jour merveilleux. C'est géant. Le combat a été magique !".

back to top En