skip to content
IOC/OIS
Buenos Aires 2018

Il n’y a pas plus belle fête que la célébration d’une médaille d’or

Le plongeur colombien Daniel Restrepo a toujours donné la priorité à l’entraînement plutôt qu’aux sorties entre amis, mais il peut désormais orchestrer les réjouissances après sa victoire au tremplin 3 m.


Il en a manqué beaucoup des fêtes, Daniel Restrepo, tout occupé qu’il était à perfectionner ses plongeons. Mais le Colombien va pouvoir rattraper le temps perdu : il a en effet remporté le tremplin 3 m hommes, dimanche aux Jeux Olympiques de la Jeunesse de Buenos Aires 2018. L’athlète de 18 ans a terminé premier de la finale avec un score total de 576,05 points et il a même gardé le meilleur pour la fin en obtenant 93,10 points lors de son cinquième et dernier plongeon au Natatorium.

Le champion du monde junior du tremplin 3 m a essuyé ses larmes en montant sur le podium aux côtés du Britannique Anthony Harding, médaillé d’argent, et du Russe Ruslan Ternovoi, médaillé de bronze. « C’était sacrément émouvant d’être sur le podium, j’étais vraiment content d’être là », a-t-il déclaré.

Le porte-drapeau de la Colombie a reconnu avoir bataillé pour conserver son sang-froid alors qu’il se préparait pour l’épreuve de dimanche, sachant que tous les regards étaient tournés vers lui, le favori pour l’or. « Je pense que tout le monde ressent la pression, je ne suis pas le seul, mais je l’ai ressentie surtout parce que je suis porte-drapeau et parce que j’avais bien marché aux championnats du monde », a ajouté Daniel Restrepo. « Je savais toutefois que je devais garder les pieds sur terre et rester concentré et humble. »

Colombia’s Daniel Restrepo Garcia, who won the 3m springboard, with Anthony Harding (GBR) and Russia’s Ruslan Ternovoi (Ivo Gonzalez for OIS/IOC)

Le Colombien Daniel Restrepo, vainqueur du tremplin 3 m, en compagnie du Britannique Anthony Harding et du Russe Ruslan Ternovoi (Ivo Gonzalez pour OIS/CIO)

Ce n’est pas toujours marrant de donner la priorité à l’entraînement lorsque vos amis veulent vous emmener faire la fête, mais Daniel Restrepo n’avait pas le choix. « On fait des tas de sacrifices et on travaille dur. Il faut beaucoup s’entraîner, manger sainement, et dire non à ses amis, lorsqu’ils vous demandent d’aller faire la fête avec eux », dit-il. « Mais ces sacrifices en valent la peine. Ils vous éloignent des vices, des mauvaises fréquentations et vous permettent de rester en bonne santé. »

Anthony Harding, le médaillé d’argent, a été pour sa part surpris de monter sur le podium. « Je me serais contenté de la quatrième place, alors c’est tout simplement incroyable », a déclaré le Britannique de 18 ans. Quant au Chinois Lian Junjie, qualifié pour la finale en obtenant le meilleur score, il n’a pas réussi à se remettre d’un premier plongeon catastrophique. Lian, 17 ans, a reconnu que ses nerfs avaient pris le dessus en finale, alors même que le public lui apportait son soutien. « D’un côté, j’étais vraiment content que le public m’encourage et m’applaudisse », a-t-il indiqué. « Mais plus ils applaudissaient, plus je me sentais nerveux, si bien que j’avais du mal à contrôler mes mouvements. »

Le plongeur chinois, qui a terminé dixième, aura l’occasion de se racheter dans l’épreuve du haut vol 10 m, mardi.

Jeux Olympiques de la Jeunesse de Buenos Aires 2018

Inscrivez-vous maintenant pour recevoir les dernières nouvelles arrow right
back to top En