skip to content
Date
07 nov. 2014
Tags
Séoul 1988 , Actu CIO

Hussein Haleem : les Jeux qui ont changé ma vie

Devenir le premier porte-drapeau des Iles Maldives aux Jeux Olympiques, à Séoul en 1988, a changé le destin du marathonien Hussain Haleem. Il raconte cette histoire extraordinaire dans ce nouvel épisode de notre série vidéo « Paroles d’Olympiens ».


Le 17 septembre 1988, lorsqu’il entre dans le stade olympique de Séoul drapeau en main lors de la Cérémonie d’ouverture des Jeux de la XXIVe Olympiade, Hussain Halleem écrit l’histoire, puisqu’il est à l’âge de 19 ans le tout premier athlète des Maldives à le faire. Comme il le raconte : « C’était la première fois que les Maldives participaient aux Jeux. J’ai donc eu l’honneur de porter le drapeau et c’est quelque chose de très difficile à expliquer car à ce point, j’avais décroché de l’école. Je n’étais personne, et porter ce drapeau dans le stade olympique a changé ma vie toute entière. Cela reste mon plus beau souvenir, ma plus belle expérience à ce jour ».

À Séoul, Hussein Haleem participe au Marathon dont il ne voit pas la ligne d’arrivée. Il est de retour à Barcelone en 1992, où il se classe cette fois 86e de la même épreuve. Mais entretemps, Il a démarré un cursus universitaire qui le mènera à un doctorat en philosophie (sociologie de l’entraînement en sport), à devenir entraîneur national, vice-président du Comité Olympique des Maldives, membre du Conseil National des Sports, et depuis 2013, Lieutenant Colonel des Forces de Défense Nationales où il occupe les fonctions de Directeur des Sports.

« Quand je suis entré dans le stade devant 100.000 spectateurs en portant tout le poids de mon pays, j’ai senti que j’avais un but, que j’avais quelque chose à rendre, que je ne pouvais plus être celui que j’avais été, un élève déscolarisé, qui traînait sur son île à ne rien faire sinon courir. J’ai voulu devenir un modèle pour mes compatriotes et j’ai commencé à faire des études, j’ai commencé à suivre des cours de nuit, j’ai appris l’anglais, et à cause de ma participation aux Jeux Olympiques, j’ai reçu une bourse quelques années plus tard pour aller étudier en Australie où j’ai passé cinq ans ».

Hussain Haleem suivra son cursus universitaire à Sydney, puis à l’Université d’Otago en Nouvelle-Zélande et sera l’auteur de plusieurs publications académiques avant de recevoir en 2006 le prix présidentiel d’« Excellence académique » pour son doctorat en étant le premier citoyen des Maldives à l’obtenir dans le domaine du sport. Que de chemin parcouru depuis ce jour si spécial de septembre 1988 au pays du Matin calme !

back to top