skip to content

Hsu Shu-ching et Long Qingquan se montrent les plus forts !

L’haltérophile du Tapei Chinois Hsu Shu-ching a remporté dimanche la médaille d'or dans la catégorie des 53 kg dames, profitant de l'échec de la favorite chinoise Li Yajun à l’épaulé-jeté, tandis que le Chinois Long Qingquan s’est adjugé son deuxième titre olympique dans la catégorie des 56 kg, hommes, record du monde en prime.


Hsu, 25 ans, médaillée d'argent à Londres en 2012 et championne du monde 2015, a soulevé 100 kg à l'arraché puis 112 kg à l'épaulé-jeté pour un total de 212 kg qui lui permet de devancer la Philippine Hidilyn Diaz, en argent avec 200 kg et l'athlète de la République de Corée Yoon Jin-Hee, en bronze avec 199 kg.

Getty Images

La Chinoise Li, 23 ans, a soulevé 101 kg à l'arraché pour établir un nouveau record olympique. Elle a alors tenté d'établir un nouveau record du monde en s'attaquant à une barre de 104 kg, mais a échoué à trois reprises. A l'épaulé-jeté, la championne du monde 2013 et actuelle N°1 mondiale a tenté et échoué une fois à 123 kg, réservant ses deux dernières tentatives à une barre de 126 kg. Avec deux nouveaux échecs, elle a terminé dernière. « Je n’ai pas vu si elle avait réussi ou si elle avait raté, car j’étais à l’échauffement » noté Hsu Shu-ching. « Je suis très heureuse. Je veux dédier ma médaille d’or à ma famille, mon entraineur et à tous ceux qui me soutiennent ».

Getty Images

Pour les Philippines, la médaille d’argent est une première olympique en 20 ans et la toute première en haltérophilie. « Je suis reconnaissante à Dieu, je suis si reconnaissante ! Cette médaille est pour ma mère dont c’est l’anniversaire aujourd’hui, et pour les Philippines. Nous avons attendu ça durant 10 ans, 20 ans »….

Record du monde pour Long Qingquan

Le Chinois Long Qingquan a remporté son deuxième titre olympique dans la catégorie des 56 kg, hommes, record du monde en prime, en soulevant 307 kg (ancien record: 305 kg), dans la 2e compétition disputée dimanche sur le plateau du pavillon 2 du complexe Riocentro. En soulevant 170 kg à l'épaulé-jeté à son dernier essai (après avoir soulevé 137 kg à l'arraché), Long, âgé de 25 ans, a battu de quatre kilos l'athlète de la République populaire démocratique de Corée Om Yun-chol, tenant du titre. Le Thaïlandais Sinphet Kruaithon a pris la médaille de bronze avec un total de 289 kg.

Getty Images

Le Chinois, sacré devant son public de Pékin en 2008, a aussi été champion du monde en 2009. Grâce à son dernier essai victorieux, il a aussi mis fin à la domination de l'athlète de la République populaire démocratique de Corée, sacré champion du monde trois années de rang dans la foulée de son titre londonien.Le record du monde tenait depuis les Jeux de Sydney en l'an 2000 et appartenait au Turc Halil Mutlu.

« De 2012 à 2016, ça a été plutôt difficile pour moi », a noté Long, « Je n’ai pas réussi à me qualifier pour les Jeux de 2012, mais je n’ai jamais abandonné. Puis, de 2013 à 2016, je n’ai pas non plus connu la réussite dans championnats du monde. Je n’étais pas capable d’aller sur le podium. Mais aujourd’hui, je l’ai fait ! Merci, merci beaucoup ! ».

Pour l’haltérophile de la République populaire démocratique de Corée médaillé d’argent, c’est une évidence. « L’homme le plus fort est assis à coté de moi » a dit Om Yun_Choi à propos de Long Qinguan durant la conférence de presse des médaillés. « La complétion est terminée, et je n’ai rien de plus à dire. Je veux juste féliciter mon adversaire chinois ! ». Le Thaïlandais Sinphet Kruaithon, lui, était ravi. « Je suis si heureux d’avoir remporté le bronze. Je savais que j’avais ma chance dans cette compétition ».

back to top En