skip to content
Date
24 févr. 2006
Tags
Turin 2006 , Curling , Actu CIO , Canada

Howard apporte son métier aux curleurs canadiens

L’équipe du Canada de curling comptait dans ses rangs de nombreux jeunes âgés d’une vingtaine d’années, sauf un joueur. Six semaines avant le Championnat national, le skip Brad Gushue avait invité l'expérimenté Russ Howard à rejoindre son équipe, ce qui allait lui permettre de rentrer dans l’histoire.


Howard apportait son expérience et son sens tactique à l’équipe, et aidait ses coéquipiers à garder leur sang-froid dans les situations les plus stressantes. Après tout, il avait emmagasiné une plus grande expérience en compétitions internationales que ses coéquipiers. En effet, Howard avait disputé quatre essais olympiques, mais ne s’était cependant jamais qualifié. Cette fois, le destin était de son côté.

Howard soufflait ses 50 bougies lors des Jeux Olympiques de Turin, mais n’avait pas le temps de faire la fête. Lui et son équipe étaient occupés à passer la phase de groupes, puis à gagner les demi-finales et la finale. Ils battaient la Finlande dans le match décisif, offrant au Canada sa première médaille d’or dans la discipline.

Howard devenait ainsi le plus vieux champion des Jeux Olympiques d’hiver depuis 1924. À l’époque, un autre curler – le Britannique Robin Welsh – avait aussi remporté l’or. Il était aussi le plus vieux Canadien à décrocher une médaille d’or.

Il est aujourd’hui agent immobilier et commentateur de curling à mi-temps, après avoir été entraîneur de curling. Sa grande tante Jean Thompson avait représenté le Canada en course à pied, au 800 m, aux Jeux Olympiques de 1928.

 

back to top