skip to content
Date
28 juin 2019
Tags
Actualités Olympiques, Suisse, JOJ
JOJ

Horizon 2020 : Des héros bien de chez nous

Suite de notre compte à rebours des Jeux Olympiques de la Jeunesse d’hiver de Lausanne 2020 : Alors que de jeunes athlètes se préparent à se faire un nom en janvier prochain, olympic.org revient sur certaines performances mémorables d’athlètes suisses lors des précédentes éditions des JOJ d’hiver.

Sandro Simonet

Le skieur Sandro Simonet était la star suisse aux JOJ d’hiver d’Innsbruck 2012 où il a remporté trois médailles. Après avoir décroché le bronze dans le combiné et le slalom géant, Simonet est monté sur la plus haute marche du podium dans le slalom pour terminer les Jeux en beauté en tant qu’athlète le plus décoré de son Comité National Olympique.

Alors âgé de 16 ans, Simonet avait une avance de 1,18 seconde à l’issue de la première manche du slalom, se qualifiant ainsi pour la deuxième, après que les têtes de liste comme Leny Herpin (FRA), Marco Schwarz (AUT) et Martin Fjeldberg (NOR) sont tous sortis de la piste lors de la première manche.

Simonet a alors réussi à faire la deuxième descente la plus rapide de la journée, portant son avance à 1,90 seconde pour décrocher sa troisième médaille des Jeux de façon impressionnante.

"C’est sûrement le meilleur moment de ma carrière", a-t-il déclaré par la suite. "Après les deux médailles de bronze, je suis tellement heureux que ce soit l’or cette fois."

Depuis, Simonet a remporté l’or par équipes avec la Suisse aux Championnats du monde 2019 de la FIS.

Getty Images


Aline Danioth

Une autre skieuse a fait les gros titres pour la Suisse aux JOJ d’hiver de Lillehammer 2016 : Aline Danioth a dominé les épreuves féminines de ski alpin en décrochant deux médailles d’or et deux médailles de bronze.

Les JOJ de rêve de cette athlète alors âgée de 17 ans ont débuté par une médaille de bronze inattendue dans le super-G, suivie d’une victoire dans le combiné, puis d’une troisième place dans le slalom géant.

Danioth était ensuite la star des deux courses de slalom, terminant avec 1,59 seconde d’avance sur Ali Nullmeyer, qui a pris la deuxième place, et 2,65 devant Meta Hrovat, classée troisième.

“C’est une épreuve spéciale”, a déclaré Danioth par la suite. “Je ne peux concourir aux Jeux Olympiques de la Jeunesse qu’une seule fois dans ma vie, alors remporter quatre médailles, c’est formidable.”

Depuis ses exploits aux JOJ, Danioth a à nouveau décroché l’or, dans l’épreuve par équipes aux Championnats du monde 2019 de la FIS.

Kai Mahler

Le Suisse Kai Mahler a écrit une page de l’histoire aux JOJ d’hiver d’Innsbruck 2012 lorsqu’il a décroché la toute première médaille olympique d’or en ski halfpipe messieurs.

Deux ans avant que cette épreuve ne fasse ses débuts aux Jeux Olympiques d’hiver de Sotchi 2014, Mahler a remporté la victoire à Kühtai, sur le site du ski acrobatique et de snowboard, émerveillant la foule avec ses sauts aériens lors de sa première descente pour décrocher l’or avec pas moins de 95.00 points.

“Je suis tellement heureux, là maintenant. Je n’arrive pas à croire que j’ai gagné la médaille d’or”, a déclaré par la suite le skieur alors âgé de 16 ans. “Je suis vraiment content de décrocher ma première médaille olympique en ski halfpipe. Ça fait vraiment du bien.”

Depuis, Mahler a remporté quatre médailles en big air aux X Games d’hiver.

Getty Images

Mélanie Meillard

La skieuse Mélanie Meillard, qui a décroché deux médailles sur les célèbres pentes de Hafjell, était “l’athlète à surveiller” aux JOJ d’hiver de Lillehammer 2016.

Agée de 17 ans à l’époque, Meillard a d’abord remporté l’argent derrière sa compatriote Aline Danioth dans le combiné, avant de monter sur la plus haute marche du podium dans le slalom géant.

Une victoire très serrée, avec seulement 0,06 seconde d’avance sur l’Allemande Katrin Hirtl-Stanggassinger, Danioth finissant troisième avec +0,61seconde.

“Monter sur la plus haute marche du podium est évidemment mon meilleur souvenir, mais avoir partagé le podium avec Aline aussi”, explique Meillard. “C’était un grand moment d’être là avec une compatriote qui, en plus, est une amie. Je n’avais encore jamais rien vécu de tel avant.”

Meillard est remontée sur le podium depuis, sur le circuit de la Coupe du monde FIS, terminant troisième dans le slalom parallèle à Oslo l’année dernière.

IOC

Michael Brunner

Le capitaine de l’équipe suisse de curling, Michael Brunner, a conduit celle-ci à la médaille d’or par équipes mixtes aux premiers JOJ d’hiver d’Innsbruck 2012 avant de s’associer avec l’Allemande Nicole Muskatewitz pour monter à nouveau sur la plus haute marche du podium dans le double mixte plurinational.

Aux côtés d’Elena Stern, de Romano Meier et de Lisa Gisler, Brunner a conduit la Suisse à la victoire 6-4 sur l’Italie dans le match pour la médaille d’or, après avoir battu la Suède (10-4) en demi-finale et le Japon (4-3) dans un quart de finale très disputé.

“Je suis super content. Je n’arrive pas à y croire; c’était parfait”, s’est exclamé Brunner par la suite. “Notre objectif était d’atteindre les quarts de finale, mais je me disais que ce serait formidable d’avoir une médaille. Je suis vraiment heureux que cela ait fonctionné. Cette épreuve, c’était vraiment quelque chose de différent."

Brunner et Muskatewitz se sont ensuite retrouvés dans le double mixte plurinational, où ils ont largement dominé Eunbi Kim (KOR) et Martin Sesaker (NOR) dans le match pour la médaille d’or, l’emportant 13-2 après sept manches.

Getty Images

Talina Gantenbein

La spécialiste du ski cross Talina Gantenbein s’est démarquée durant les JOJ d’hiver de Lillehammer 2016 où elle a décroché l’or.

Vêtue du dossard rouge dans la finale en tant que skieuse ayant obtenu le plus grand nombre total de points durant toute la compétition, la skieuse Suisse a pu choisir sa position sur la ligne de départ. C’est pourtant l’Australienne Zali Offord qui prend la tête.

Gantenbein la dépasse dans la seconde moitié de la course, laissant Offord dans son sillage pour s’emparer de l’or. L’Australienne décroche l’argent devant la skieuse tchèque Klara Kasparova.

“Je n’arrive pas à y croire”, s’est exclamée Gantenbein par la suite. “Cela signifie beaucoup pour moi. Gagner une course comme ça, ce n’est pas quelque chose qu’on fait tous les jours; c’est fantastique.”

Après son succès aux JOJ, Gantenbein a concouru pour la Suisse aux Jeux Olympiques d’hiver de PyeongChang 2018.

back to top En