skip to content
Date
11 sept. 1960
Tags
Rome 1960

Hockey sur gazon - Le Pakistan

L’Inde n’a pas seulement fait main basse sur toutes les médailles d’or depuis 1928. Elle a également remporté tous les matches qu’elle a disputés aux Jeux depuis et a rarement été menacée de perdre ce record d’invincibilité. Lorsque s’ouvrent les Jeux de Rome, l’Inde a marqué 178 buts et n’en a encaissé que 7. C’est dire si elle fait figure de favorite incontournable pour la médaille d’or.


Quelques signes sont apparus cependant, quatre ans plus tôt, indiquant que l’écart avec ses adversaires se resserrait. Pour obtenir la médaille d’or à Melbourne, l’Inde n’a ainsi remporté sa demi-finale et la finale que par 1 à 0. Le niveau de la compétition est donc bel et bien en amélioration.

Mais à Rome, cela ne l’empêche pas de se promener lors du tour préliminaire en engrangeant trois victoires faciles. En quart de finale, il en va cependant tout autrement et les champions en titre ont une grosse frayeur contre l’Australie. À l’issue du temps réglementaire, aucun but n’a été marqué, pas plus que durant la première prolongation. L’Inde doit finalement attendre la deuxième prolongation pour marquer le seul but du match et se qualifier au forceps pour les demi-finales.

En fait, tous les quarts de finale sont serrés : le Pakistan bat l’Allemagne 2-1, la Grande-Bretagne a besoin de six prolongations avant d’écarter le Kenya 2-1, alors que l’Espagne coiffe la Nouvelle-Zélande 1-0.

Ce modèle est encore à l’honneur lors des demi-finales puisque tant le Pakistan que l’Inde décrochent la victoire 1-0 pour se propulser dans une finale que la plupart des observateurs neutres souhaitaient probablement.
Les deux adversaires ne se sont rencontrés qu’à deux reprises par le passé et l’Inde a gagné à chaque fois. Mais à Rome, leur parcours laisse penser que le match sera très disputé. C’est effectivement le cas.

Le Pakistan fait preuve de beaucoup d’agressivité d’entrée et mène rapidement grâce à un but de Nasser Bunda. L’Inde fait ensuite le forcing pour revenir, mais sans parvenir à égaliser. Les deux équipes se procurent des occasions, mais le score n’évoluera plus et les joueurs pakistanais vont vivre un moment de pur bonheur au coup de sifflet final. L’Inde semble sous le choc : 32 ans après, l’une des plus belles séries victorieuses de l’histoire du sport vient de s’achever brutalement.

Tags Rome 1960
back to top