skip to content
YIS / IOC Jed Leicester

Hockey : des héros sur la glace et des victoires inédites


La Suède chez les dames et les Etats-Unis chez les hommes ont remporté les tournois de hockey par équipes, alors que la Japonaise Sena Takenaka et le Roumain Eduard Casaneanu ont décroché des victoires historiques dans les concours d’habileté !

« Je suis devenu un meilleur joueur et une meilleure personne grâce à cette expérience », a dit le joueur finlandais Jimi Uusitalo quelques instants après la défaite de son équipe face à la Russie dans le match pour la médaille de bronze, 6-2. « Je connais mieux les joueurs de mon équipe, j’ai rencontré beaucoup d’athlètes des autres nations et j’en ai appris sur leurs sports, J’ai eu tant de super expériences ! C’est vraiment un grand évènement ».

Le tournoi hommes, qui décernait dimanche 21 février la dernière médaille d’or des JOJ de Lillehammer, a vu la victoire en finale des Etats-Unis, qui ont battu le Canada sur un score de 5-2 ne reflétant pas vraiment l’âpreté de cette rencontre longtemps indécise.

Alors que les États-Unis géraient difficilement un avantage d’un but (3-2) Tyler Weiss les a mis en difficulté en étant exclu pour un coup de crosse en fin de troisième tiers-temps. Ses compatriotes ont alors tout fait pour contenir les assauts des Canadiens qui décidaient de retirer leur gardien pour ajouter un attaquant. C’est là que Weiss est entré dans l’histoire. À peine de retour sur la glace, dos au but vide, il pivotait et envoyait une frappe puissante dans les filets pour donner aux États-Unis un avantage décisif de deux buts, sur la route de cette victoire 5-2.

L'Américain Tyler Weiss et le Russe Gleb Babintcev © Jed Leicester/YIS/IOC

« J’ai simplement envoyé le palet vers l’avant, je l’ai juste dégagé, a raconté Weiss à propos de son but décisif. Je croyais que je nous avais coûté cher [en allant en prison] mais mes potes ont tenu bon. » Weiss affichait un large sourire quand il a baissé les yeux pour admirer la médaille d’or qui pendait à son cou. « C’est le but le plus important que j’aie jamais marqué Ce truc pèse plus lourd que moi ! »

Sofie Lundin, star de la finale féminine

La finale dames a aussi eu son héroïne. Quelques secondes à peine après la victoire de la Suède 3-1 face à la République tchèque pour décrocher la médaille d’or, les joueuses euphoriques se sont jetées sur leur coéquipière Sofie Lundin, noyant rapidement la jeune fille sous une masse jaune et bleu. « J’avais du mal à respirer, mais ça en valait la peine. Ma seule pensée était : ‘On a gagné, on a gagné’ », a confié Lundin, qui a mené l’offensive à la pointe de l’attaque suédoise tout au long de la compétition et a marqué les deux premiers buts de son équipe dans cette finale.

Sofie, qui a fêté ses 16 ans le 15 février à Lillehammer, est l’une des étoiles montantes du hockey féminin suédois. Repérée il y a déjà plusieurs années par la Fédération suédoise de hockey sur glace, elle joue au sein de l’équipe nationale des moins de 18 ans.

La Suédoise Sofie Lundin (à droite) © Jed Leicester/YIS/IOC

Les Suédoises ont mené la partie de bout en bout, et en dehors d’une erreur en fin de première période, lorsqu’elles ont offert un point aux Tchèques en marquant contre leur propre camp, les Scandinaves ont parfaitement dominé le match. La veille, la Suisse a battu la Slovaquie 5-2 dans le match pour la médaille de bronze.

© Jed Leicester/YIS/IOC

Des victoires historiques dans les concours d’habileté

En décrochant la médaille d’or du concours d’habileté féminin, une épreuve propre aux Jeux Olympiques de la Jeunesse, Sena Takenaka a offert au Japon, le 16 février devant le public du Kristins Hall de Lillehammer, son premier titre international en hockey sur glace, hommes et femmes confondus et elle s’est montrée honorée d’entrer dans l’histoire. La médaille d’argent est revenue à l’Italienne Anita Muraro et le bronze à l’Autrichienne Theresa Schfzahl.

La Japonaise Sena Takenaka © Jed Leicester/YIS/IOC

Les athlètes du Japon, d’Italie, de République de Corée, d’Autriche, d’Allemagne, de Slovaquie et de Norvège se sont livrées à une démonstration divertissante devant un public qui n’a pas ménagé ses applaudissements lors du passage des femmes dans chacune des six épreuves d’habiletés individuelles au programme (tour le plus rapide, précision du tir, agilité sur les patins, tir le plus rapide, précision de la passe et contrôle du palet).

L'Italienne Anita Muraro © Jed Leicester/YIS/IOC

Seize joueuses du monde entier étaient inscrites dans ce concours d’habiletés féminin des JOJ, et elles sont passées au début de semaine, par une phase qualificative destiné à réduire le plateau à huit finalistes. La lutte a été acharnée jusqu’à la dernière épreuve, le contrôle du palet, avant que Sena Takenaka ne prenne le large et obtienne l’or.

Le concours a été placé d’un bout à l’autre sous le signe de la sportivité et de l’amitié. Les filles se sont encouragées mutuellement après chaque exercice et ont ri toute la soirée !

La Japonaise Sena Takenaka (or), l'Italienne Anita Muraro (argent) et l'Autrichienne Theresa Schafzahl (bronze) © Jed Leicester/YIS/IOC

Tout aussi historique a été la victoire du Roumain Eduard Caseneanu, le lendemain 17 février, dans le tournoi d’habilité hommes. « C’est le plus grand moment de ma carrière, c’est la première médaille hivernale que mon pays remporte », a déclaré Casaneanu tout en cajolant la récompense accrochée autour de son cou. « Je suis tellement fier. C’est un sentiment incroyable. »

Casaneanu, qui a terminé premier au tir le plus rapide dans le dernier tour, est resté au contact des leaders lors de quatre des six défis imposés aux huit finalistes dans ce concours individuel. Et puis le Finlandais Aleks Haatanen et le Hongrois Natan Vertes, leaders en début de concours, ont baissé le pied dans les deux épreuves suivantes, les passes de précision et le contrôle du palet. Casaneanu en a profité pour s’échapper avec le titre.

Le Roumain Eduard Casaneanu © Jon Buckle/YIS/IOC

Touché par cette expérience, Casaneanu, drapeau roumain sur les épaules, a laissé couler quelques larmes sur le podium. Il a ensuite effectué un tour d’honneur sur la glace, sans lâcher un instant sa précieuse médaille.Le Slovaque Sebastian Cederle a décroché l’argent, tandis que l’Allemand Erik Betzold et le Finlandais Aleks Haatane sont montés sur la troisième marche du podium.

Le Roumain Eduard Casaneanu (or), le Slovaque Sebastian Cederle (argent) et l'Allemand Erik Betzold (bronze) © Jon Buckle/YIS/IOC

back to top En