skip to content
Date
14 oct. 1968
Tags
Mexique 1968

Hines trouve de l'or en moins de 10 secondes

Que l’on soit fan, journaliste ou, même s'ils l'avouent rarement, athlète, tout le monde aime l'idée d'un exploit historique. Pendant des années, courir le mile en quatre minutes a été l'obsession de bien des spécialistes du demi-fond. De leur côté, les sprinteurs ont longtemps cherché à franchir la barre symbolique des 10 secondes sur le 100 m.

Année après année, tous ces sportifs de haut niveau se sont approchés de cette limite magique… sans toutefois parvenir à la franchir. Lors des Jeux Olympiques 1964, Robert Hayes égale le Record du Monde de la discipline avec un temps de 10 secondes. Trois autres sportifs ont enregistré le même temps.

Il faut attendre 1968 pour que ce palier soit finalement franchi, par un Américain. James Hines, dit Jim, réalise un temps de 9 secondes 9 pour s'imposer en finale du championnat des États-Unis. Lors des séries, l'athlète originaire de l'Arkansas a même couru la distance en 9 secondes 8, mais le vent trop important n'a pas permis d'homologuer le record.

Cette performance fait de lui l'homme à battre à Mexico. Le Jamaïcain Lennox Miller et l'Américain Charlie Greene, rival de longue date de Hines, nourrissent eux aussi de grandes ambitions.

Hines remporte aisément ses deux premières séries, avant de passer à la vitesse supérieure en demi-finale. Il enregistre à cette occasion un temps de 10 secondes et rejoint donc le groupe de sprinteurs qui détiennent conjointement le Record du Monde officiel. Parmi eux, on retrouve un certain Charlie Greene, qui a enregistré 10 secondes lors de sa seconde série.

À l'approche de la finale, deux questions se posent : à qui reviendra la médaille et d'or et le nouveau champion olympique parviendra-t-il à briser le mur des dix secondes ?

Hines prend immédiatement un excellent départ (il dira plus tard qu'il s'agit du meilleur de sa carrière), mais il se retrouve derrière son compatriote Melvin Pender. Ce dernier commence à faiblir à mi-distance, mais Hines reste sous la menace de Greene, qui le pousse dans ses derniers retranchements. Inexorablement, Hines se détache. Dans les derniers mètres, Greene commence à souffrir de crampes, ce qui le contraint à céder la médaille d'argent à Miller. La médaille d'or a déjà choisi son camp.

Hines s'impose en 9 secondes 95, avec 0,09 seconde d'avance. Il établit ce jour-là un Record du Monde qui durera pendant 15 ans. Le roi du sprint conclut son séjour à Mexico en beauté. Il réalise une performance étincelante dans la dernière partie du relais 4x100 m pour offrir l'or aux États-Unis. "Je n'avais jamais couru aussi vite de ma vie", avouera l'intéressé, qui propulse son équipe de la sixième à la première place en quelques secondes. Peu de temps après, son appartement de Houston sera cambriolé. Les voleurs lui prendront ses bijoux, sa télévision et ses médailles d'or. Désespéré, Hines placera une annonce dans un journal local pour demander qu'on les lui restitue. Elles finiront par lui revenir, dans une simple enveloppe brune.

back to top