skip to content
Getty Images

Hier et aujourd'hui : Jiri Prskavec

Alors que Jiri Prskavec se prépare à défendre son titre en K1 aux Championnats du monde 2017 de slalom en canoë, revenons brièvement sur la carrière de ce médaillé des JOJ.

Hier…

C'est un Jiri Prskavec à peine âgé de 17 ans, les cheveux coupés en brosse et un sourire radieux aux lèvres, qui arrive à Singapour pour les Jeux Olympiques de la Jeunesse de 2010, prêt à relever l'immense défi qui l'attend. Les Jeux Olympiques coulent déjà dans les veines de ce jeune Tchèque, spécialiste du slalom en canoë : son père – également prénommé Jiri – a en effet concouru à Atlanta en 1996 et à Sydney en 2000. Aussi place-t-on de grands espoirs dans le petit dernier de la famille qui est sur le point de s'élancer sur le plan d'eau olympique.

Ayant réalisé le quatrième meilleur temps du contre-la-montre, Jiri affronte le futur champion olympique et du monde de sprint Tom Liebscher dans la première manche éliminatoire et s'impose avec plus de 10 secondes d'avance face à l'Allemand.

IOC/Kishimoto/Yo Nagaya IOC

Il est encore plus impressionnant dans la manche suivante, où il bat le Cubain Renier Mora Jimenez de plus de 20 secondes, s'assurant ainsi une place en quarts de finale où il dame le pion à l'Ukrainien Vasyl Zelnychenko, ce qui lui ouvre les portes du carré final.

En demi-finale, il se retrouve face au Slovène Simon Brus, qui a enregistré le chrono le plus rapide du contre-la-montre et qui a fait preuve d'une belle régularité tout au long de la compétition. Même s'il réalise son meilleur temps des JOJ – 1:27.42 – Jiri doit s'incliner face à Simon qui survole la manche en 1:25.15. Jiri doit alors affronter le Français Guillaume Bernis pour la médaille de bronze.

Getty Images

Grâce à un départ rapide, Jiri parvient à prendre une légère avance sur son adversaire et finit le parcours de 120 m avec moins d'une seconde d'avance sur le jeune Français, s'adjugeant ainsi le bronze. Après une lutte aussi acharnée, c'est un Jiri au comble la joie, comme en témoigne son large sourire, qui monte sur le podium.

Aujourd'hui…

La barbe a poussé et sa coupe de cheveux a changé, mais Jiri Prskavec, désormais l'un des grands noms du slalom en canoë, a toujours le même sourire éclatant.

Getty Images

Un an à peine après sa médaille aux JOJ, Jiri remporte le bronze en K1 aux Championnats d'Europe à La Seu d’Urgell, en Espagne, puis décroche en 2012 son premier grand titre international en devenant champion du monde des moins de 23 ans. Même s'il ne parvient pas à conserver son titre l'année suivante, terminant sur la deuxième marche du podium, il obtient néanmoins ses premières médailles d'or chez les seniors, remportant le K1 en individuel et par équipes aux Championnats d'Europe de 2013, ainsi qu'une médaille d'argent, en K1 toujours, aux Championnats du monde à Prague, où il s'incline devant son compatriote Vavrinec Hradilek.

En 2014, un autre titre de champion d'Europe du K1 vient compléter son palmarès. Suivront deux autres médailles d'or – en individuel et par équipes – aux Championnats du monde de 2015 à Londres.

Aux Jeux Olympiques de Rio 2016, il figure parmi les grands favoris. Il devra cependant se contenter d'une médaille de bronze en raison d'une pénalité de deux secondes infligée en finale. Même si la plus haute marche du podium lui échappe, c'est un large sourire de fierté que Jiri Prskavec arbore lorsqu’il reçoit sa médaille.

back to top En